Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

TER Nancy-Metz-Luxembourg : le président du Grand Est "très inquiet" du retard du nouveau système de sécurité

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Ce jeudi, à Metz, en marge de la séance plénière du conseil régional, alors que l'échéance arrive à grand pas, Jean Rottner s'est dit "très inquiet" du retard d'équipement des TER avec le nouveau système de sécurité européen ERTMS qui sera obligatoire au Luxembourg au 1er janvier.

Jean Rottner au conseil régional Grand Est à Metz
Jean Rottner au conseil régional Grand Est à Metz © Maxppp - PQR

Lorraine, France

C'est le 1er élu à s'inquiéter ouvertement du retard d'équipement des TER avec le nouveau système de sécurité européen ERTMS qui sera obligatoire au Luxembourg au 1er janvier prochain. Selon la SNCF, 12 des 25 rames qui font la liaison Nancy-Metz-Luxembourg seront prêtes au 1er janvier. Les 12.000 voyageurs de la ligne seront donc régulièrement obligés de changer de train à Thionville puisque aucun train non équipé ne pourra rouler au Luxembourg en 2020.  

Ces investissements auraient du être réalisés en 2012 - Jean Rottner

Ce changement d'équipement avait été acté en 2012, à l'époque où la région Lorraine était dirigée par l'ex socialiste Jean-Pierre Masseret, mais la France a traîné des pieds, car la facture est salée. Après l'accident ferroviaire de Dudelange en février 2017 qui a fait un mort, le Luxembourg a refusé tout nouveau report.  

Jean Rottner "extrêmement inquiet"

C'est une manière d'ouvrir le parapluie. Jean Rottner rappelle avoir investi 28 millions d'euros dans l'ERTMS dès son arrivée à la tête de la région en 2016 et ne veut pas assumer des responsabilités qui ne sont pas les siennes dit-il :  "Nous avons pris nos responsabilités dès que nous sommes arrivés aux affaires, alors que ces investissements auraient du être réalisés en 2012, vous voyez tout le temps perdu qui se traduit par des désagréments pour les frontaliers". 

Jean-Pierre Masseret se défend

Jean-Pierre Masseret, l'ancien président de la région Lorraine se défend en expliquant avoir demandé des moyens en vain au gouvernement français : "Jean Rottner est gonflé, moi je n'ai pas voulu payer pour l'Etat français qui avait négocié ce changement avec le Luxembourg sans m'en parler mais la SNCF m'a dit qu'il fallait 18 mois pour équiper les rames alors qu'eux sont au pouvoir depuis presque 4 ans!"

Jean-Pierre Masseret donne sa version des faits

Des bus sur les bandes d'arrêt d'urgence?

La ministre des affaires européennes et le ministre des transports vont se réunir à ce sujet la semaine prochaine. Pour limiter la pagaille dans les gares, des pistes sont envisagées en urgence comme "la possibilité de faire rouler des bus sur la bande d'arrêt d'urgence des autoroutes", précise Jean Rottner. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu