Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

SNCF : de nouveaux TER bientôt entre Belfort et Vesoul

mardi 5 décembre 2017 à 18:42 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le conseil régional de Bourgogne Franche Comté a dévoilé ce mardi les nouvelles dessertes et les nouveaux horaires pour ses TER. Des changements qui concernent, dans le Nord Franche Comté, la ligne Belfort-Lure-Vesoul. L'entrée en vigueur se fera le 10 décembre.

les nouvelles dessertes TER seront mises en place le 10 décembre
les nouvelles dessertes TER seront mises en place le 10 décembre © Maxppp - Lionel Vadam

Bourgogne Franche-Comté, France

Le conseil régional de Bourgogne Franche Comté a dévoilé ce matin les nouvelles dessertes de ces TER qui entreront en vigueur le 10 décembre. Parmi elles, de nouveaux allers-retours entre Belfort, Lure et Vesoul, ce qu'on appelle la ligne du Pied des Vosges. "Il y aura trois allers retours supplémentaires entre Belfort et Vesoul et deux allers retours supplémentaires entre Vesoul et Belfort" explique Michel Neugnot, vice-président à la région en charge des transports . "Tout cela s'inscrit dans une politique globale de la région en matière de transports". "Nous allons augmenter les dessertes de 8% dans la région tout au long du mandat, le but est d'améliorer l'équipement, les temps de trajets et le nombre de dessertes. Chaque année il y aura un programme défini. Pour cette année 2018 est donc concernée le Pied des Vosges notamment". Les liaisons entre Besançon et Dijon sont également impactées.

Il y a encore trop de périodes creuses

Des changements qui ne sont pas satisfaisants pour la Fnauth, la fédération nationale des associations d'usagers des transports de la région. Bernard Tournier en est l'un des membres: " C'est un peu mieux que ce qu'il y avait avant, mais ce n'est pas encore complètement satisfaisant car il y a encore trop de périodes creuses pour se rendre en Haute-Saône, notamment en matinée et dans la soirée". Bernard Tournier regrette également le passage en TER de la ligne "d'équilibre du territoire" entre Paris et Bâle. "Il va y avoir plus d'arrêts donc on mettra plus de temps pour se rendre à Paris".

L'arrêt Chèvremont sera supprimé

Autre grogne, celle de la commune de Chèvremont dans le Territoire de Belfort qui va perdre son arrêt à partir du 10 décembre car il n'y avait plus assez de passagers. Là c'est la région Grand Est qui a pris la décision puisque Chèvremont se trouve sur la ligne Belfort-Mulhouse et que cette ligne est gérée par le Grand Est. Pour le maire, Jean-Paul Moutarlier, ce n'est pas une surprise mais ça le met en colère: "depuis des années on a supprimé des trains sur l'arrêt Chèvremont c'est donc normal que plus personne ne le prenne. Ca pose de vraies questions. Pour se rendre à Belfort en train il fallait 8 minutes. Il faut 35 minutes en bus". Le conseil municipal a donc voté une motion contre cette suppression.