Transports

EXCLU | TGV Brive-Lille : les trains rouleront encore jusqu'à fin mai

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin, France Bleu Nord, France Bleu Orléans et France Bleu jeudi 31 mars 2016 à 20:28

Le TGV Brive-Lille lors de son inauguration en gare de Châteauroux en 2008
Le TGV Brive-Lille lors de son inauguration en gare de Châteauroux en 2008 © Maxppp - Maxppp

Info France Bleu Berry : la SNCF accorde un délai supplémentaire de deux mois aux usagers de la ligne Brive-Lille. Le TGV devait définitivement disparaître la semaine du 31 mars. Finalement, les trains circuleront jusqu'au lundi 30 mai 2016 inclus. Explications.

Le TGV Brive-Lille ne sera supprimé que le lundi 30 mai 2016. Un sursis de deux mois pour tous ceux qui prennent ce train chaque semaine, notamment les berrichons, les vendredi, samedi, dimanche, lundi au départ de Châteauroux (9h20) et Vierzon (9h50). Début mars, la SNCF avait annoncé la fin du Brive-Lille pour le 31 mars. "Au mois d'avril il y a les vacances de Pâques, et en mai il y a de nombreux ponts et week-ends prolongés, on a donc pensé qu'il était mieux d'exploiter le train jusqu'à fin mai" explique à France Bleu Yvon Borri, directeur régional de la SNCF. La ligne dessert l'aéroport de Roissy et le parc Disneyland Paris.

Pourquoi ce sursis ? Yvon Borri, directeur régional de la SNCF

La fronde des élus locaux

La colère des élus locaux a semble-t-il également forcé la SNCF à revoir son calendrier. La SNCF - qui exploite la ligne - demandait aux régions Centre et Limousin - qui la financent - une rallonge budgétaire de 1,5 millions d'euros par an, soit 3 millions au total, ce que les élus ont refusé. La convention qui lie les deux parties prend fin au 12 avril. Gil Avérous, le maire de Châteauroux déplore le manque de concertation dans ce dossier.

"Les maires des communes traversées n'ont jamais été associés à la prise de décision" (Gil Avérous)

Gil Avérous, le maire de Châteauroux (Les Républicains)

A Châteauroux, une dizaine d'étudiants de l'école d'ingénieurs HEI Campus empruntent régulièrement la ligne (car la "maison mère" de l'école est située à Lille). A partir du 1er juin, ils devront prendre deux trains différents avec un changement à Paris, ce qui ne les arrange pas. Reportage.

Les étudiants de HEI Campus à Châteauroux (école d'ingénieurs)

Une ligne largement déficitaire

Depuis son inauguration en 2008, la fréquentation de la ligne a baissé chaque année de 10% : seuls 2 sièges occupés sur 10 au départ de Limoges, 3 sur 10 au départ d'Orléans. "Pour un billet acheté 80 euros par l'usager, les régions Centre et Limousin devaient rajouter 60 euros pour combler le déficit, un poids devenu insupportable" explique-t-on à la SNCF. Une pétition a été lancée sur internet par l'association d'usagers Urgence Ligne POLT. Après la date du 30 mai 2016, il n'y aura aucune solution de remplacement : la SNCF assure que le TGV Brive-Lille sera définitivement supprimé.