Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Thiers : l'avenir de la capitale de la coutellerie suspendu au projet du téléphérique ?

mardi 17 avril 2018 à 19:24 Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne

Le projet soutenu par l'association "Thiers Téléphérique" a été retenu par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il propose d'accompagner la réalisation d'un transport commun par câble reliant la ville haute à la ville basse.

Téléphérique de Grenoble
Téléphérique de Grenoble © Maxppp - Franck Medan

Thiers, France

Le projet parait utopique et fou mais il est bien solide. L'association "Thiers Téléphérique", composée de membres du conseil citoyen et de jeunes élus, a tellement bien ficelé son dossier qu'il a séduit le Ministère de la Transition écologique et solidaire à l'origine du concours national "Mon projet pour la planète". Sur les 1173 projets reçus, il n'en reste plus que 50, dont celui du téléphérique de Thiers. Dans ce cadre, le Ministère lance en ligne un vote citoyen qui permettrait de financer l'étude d'opportunité du téléphérique thiernois et tout le travail de communication à réaliser auprès des habitants. Si le projet vous séduit, allez sur le site "Mon projet pour la planète", n'oubliez pas de vous inscrire avant de voter jusqu'au 11 mai.

Gérard de Vallée, architecte urbaniste désigne le lieu de la gare du téléphérique de la ville haute. - Radio France
Gérard de Vallée, architecte urbaniste désigne le lieu de la gare du téléphérique de la ville haute. © Radio France - Claudie HAMON

Ce téléphérique n'est en fait que la partie émergée de l'iceberg. Il préfigure un avenir ambitieux pour Thiers. "Non seulement, ce moyen de transport câblé devra être intégré et coordonné au réseau de bus existant, explique Gérard de Vallée, architecte urbaniste, membre de l'association Thiers Téléphérique, ce projet doit aussi s'accompagner de _multiples actions pour favoriser l'emploi des jeunes_, de mise en valeur du patrimoine historique et aussi la création d'un pôle d'intérêts situé dans la ville haute. Les anciens établissements Bravard, pourraient être transformés en halle gourmande, en restauration gastronomique." Cet immeuble qui appartient à la mairie a un potentiel de 1 500 m2 au sol. Un beau potentiel. Concrètement, le téléphérique partirait en dessous des remparts, longerait la vieille ville vers le sud à un dénivelé de 90 à 100 mètres pour atterrir 750 m plus bas à la foire au pré. 

Vue aérienne de Thiers - Maxppp
Vue aérienne de Thiers © Maxppp - Franck Boileau

Pour réaliser cette étude d'opportunité (avant l'étude de faisabilité), il faut réunir 25 000 euros. Pour l'instant la mairie de Thiers a donné 15 000 euros et la CCI 1 000 euros. 

Selon les comptes de l'association Thiers Téléphérique, le projet de transport câblé coûterait 12 millions d'euros. Vous avez jusqu'au 11 mai pour voter en ligne pour le projet sur le site "Mon projet pour la planète".