Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top départ du plan de viabilité hivernale : plus de 250 agents mobilisés dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Le plan de viabilité hivernale s'applique, dès ce lundi et jusqu'à la mi-mars dans le Loiret. Il mobilise plus de 250 agents du Conseil départemental. Leur travail : permettre aux automobilistes de circuler dans les meilleures conditions possibles sur l'ensemble du réseau routier.

Engins de déneigement du Conseil départemental du Loiret
Engins de déneigement du Conseil départemental du Loiret - Lydie Lahaix

Comme chaque année à cette période, le Département du Loiret déclenche son plan de viabilité hivernale. Il va rester en place durant quatre mois, jusqu'au 15 mars 2021. Il permet en cas d'intempéries, neige ou verglas, d'assurer la meilleure circulation qui soit, sur le réseau routier, les grands axes (760 kms) comme sur les 1.100 kms de routes secondaires. Et le dispositif s'appuie sur un système bien rodé.

Plus de 250 agents du Conseil départemental sont mobilisés, dont une cinquantaine sont opérationnels 24h/24 et 7jours/7. Au total 45 engins, tracteurs et saleuses, sont disponibles. Mais avec une météo plutôt douce, l'an dernier seules 800 tonnes de sel ont été utilisées (contre 4.000 tonnes en moyenne, pour un hiver normal) 

Pas d'hiver rigoureux depuis 10 ans

Responsable du service gestion des routes au Département, Frédéric Legay reconnait que le Loiret n'a plus connu d'hiver rigoureux depuis plus de 10 ans. "Nous avions dépassé les 10.000 tonnes de sel à cette époque (hiver 2009-2010) avec des interventions très précoces, fin novembre-début décembre et d'autres fin janvier. Il n'y a pas de rigueur dans ce domaine, nous suivons la météo". Pour cet hiver 2020-2021, la collectivité a acheté pour 280.000 euros de sel, ce qui correspond à un hiver moyen.

De nouveaux engins hybrides dans la flotte du Département
De nouveaux engins hybrides dans la flotte du Département - Lydie Lahaix

"Nous avons une douzaine de patrouilleurs toutes les nuits qui sont sur le terrain prêts à intervenir, pour assurer la sécurité des citoyens" explique Frédéric Legay. Et puis c'est une intervention écologique, parce que répandre du sel sur la route ce n'est pas toujours très bon, donc cela permet de ne le mettre que là où c'est nécessaire. Nous sommes au plus proche de l'activité pour permettre aux gens d'être à l'heure au travail".

Soutien des agriculteurs

Le président du Département Marc Gaudet avec les agents de la direction des routes
Le président du Département Marc Gaudet avec les agents de la direction des routes - Lydie Lahaix

Le Conseil départemental du Loiret peut aussi compter sur le partenariat signé avec les agriculteurs. Ils sont chargés de désenclaver les communes rurales en cas de chute de neige, explique Alain Touchard, le vice-président chargé des routes. 

"Nous leur fournissons des lames qu'ils adaptent sur leurs matériels et ils peuvent intervenir avec la même précision que nos agents sur les petites routes qui mènent au cœur des villages".

85 agriculteurs répartis sur 48 communes font désormais partie de ce dispositif, essentiellement sur le Pithiverais et l'ouest de l'Orléanais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess