Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Toulouse : la SNCF coupe la ligne Toulouse-Narbonne pendant cinq jours

-
Par , France Bleu Occitanie

La SNCF compte supprimer le passage à niveau de Montaudran, considéré comme dangereux. Elle est en train d'installer deux ponts ferroviaires souterrains. Pour cela, elle a dû couper la ligne Toulouse-Narbonne jusqu'à jeudi 9 mai.

Pendant tout le weekend les pelleteuses ont creusé sans interruption
Pendant tout le weekend les pelleteuses ont creusé sans interruption © Radio France - Simon Cardona

Toulouse, France

Les travaux pour remplacer le passage à niveau de Montaudran ont commencé. La SNCF s'est donné jusqu'à jeudi 9 mai (5h00) pour installer deux ponts ferroviaires, praticables en avril 2020.

Deux ponts ferroviaires chemin Payssat et chemin Carosse en 2020

En novembre 2017, une conductrice de 78 ans avait perdu la vie sur ce passage à niveau, percutée par un TER. Le passage à niveau de Montaudran au sud de Toulouse est considéré comme dangereux, comme 32 autres en Occitanie. Il est destiné à être remplacé.

Mais pour mettre en place les deux passages souterrains destinés à remplacer ce passage à niveau très fréquenté, 10.000 véhicules et 160 trains l'empruntent chaque jour, la SNCF a été contrainte de couper la circulation routière et ferroviaire pendant cinq jours.

Le défi était de "concevoir quelque chose qui est faisable, explique Vincent Bouvier, maitre d'ouvrage pour SNCF Réseau. Permettre une coupure de 126 heures concertée entre tous afin d'avoir le minimum d'impact pour les personnes autour du chantier."

Depuis vendredi soir et lundi matin, pelleteuses et engins de chantiers creusent la terre et installent deux ponts ferroviaires qui vont faire passer voitures poids lourds cyclistes et piétons sous la voie ferrée qui relie Toulouse à Narbonne.

Jusqu'à jeudi matin, il va falloir "mettre l'ouvrage d'art en place, détaille Fabrice Roels, pilote d'opération du chantier, remblayer et rajouter du matériau pour le stabiliser, recréer la plateforme ferroviaire, reposer les voies, rerégler la caténaire qui alimente le train en électricité, et à ce moment-là, les trains pourront circuler."

50 millions d'euros

Un chantier à 50 millions d'euros. Plus de la moitié financée par la métropole de Toulouse, le tiers par SNCF Réseau supporté par l'État, et 10 % par le conseil régional d'Occitanie. 

Jean-Luc Gibelin, vice-président de Région en charge des Transports, veut faire disparaitre les 33 passages à niveau dangereux d'Occitanie : "Il y a eu celui de Muret, maintenant ici, il y en a deux en travaux du côté ex-Languedoc-Roussillon...les choses avancent."

Jeudi 9 mai, les trains pourront de nouveau circuler entre Toulouse et Narbonne. Les voitures auront retrouvé leur passage à niveau et devront attendre avril 2020 pour pouvoir emprunter les deux ponts ferroviaires de Payssat et de Carosse. 

Choix de la station

France Bleu