Transports

Toulouse choisit Siemens pour les travaux d’extension de la ligne A du métro

Par Lola Fourmy, France Bleu Toulouse vendredi 15 janvier 2016 à 16:56

Signature du contrat d'amélioration de la ligne A entre SMTC et Siemens
Signature du contrat d'amélioration de la ligne A entre SMTC et Siemens © Radio France - Lola Fourmy

Aujourd’hui la ligne A du métro toulousain transporte en moyenne 230.000 voyageurs par jour. A terme, grâce à ces travaux, elle pourrait en transporter 400.000. Le doublement des quais doit commencer en 2017.

Le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine (SMTC) a donc choisi le groupe Siemens France pour opérer les travaux d’amélioration de la ligne A. Il l'a officialisé ce vendredi matin avec la signature du contrat. Créée en 1993, la ligne A est celle qui draine le plus de voyageurs à  Toulouse, 230.000 par jour en moyenne. La Ligne connait depuis plusieurs années des problèmes de saturation et de "reste à quais", à savoir l’impossibilité d’entrer dans une rame tellement elle est bondée. En mars dernier, le SMTC a donc voté le doublement des quais en longueur : de 26m à 52m. Les travaux de gros œuvre commenceront en 2017.

Un métro toutes les 75 secondes

L’objectif est clair : installer des rames plus longues et augmenter la cadence des métros. Pour l’instant les rames passent toutes les 1min50 en moyenne aux heures de pointes, à termes elles devraient passer toutes les 75 secondes d’après Eric Cazeau, directeur des activités VAL pour SIEMENS.

Un gain de temps mais de gros travaux

Pour installer ces nouvelles rames il faut cependant engager de gros travaux : pour 180 millions d’euros au total, dont 25 millions dédiés aux réaménagements des stations. Pour gagner du temps, les travaux auront essentiellement lieu la nuit, mais aussi, dès 2017 et pour trois ans pendant les vacances d’été. En conséquence, la circulation de la ligne A sera complètement interrompue pendant les mois de juillet et d’août, remplacée par des lignes de bus, comme à pendant l’été 2015.

Les travaux devraient être terminés à la fin de l’année 2019.

La station Jean-Jaurès, l'une des plus problématiques en terme de saturation - Radio France
La station Jean-Jaurès, l'une des plus problématiques en terme de saturation © Radio France