Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Toulouse, la ligne A du métro va être arrêtée pour travaux cet été

mercredi 29 mars 2017 à 17:20 - Mis à jour le jeudi 30 mars 2017 à 8:19 Par Magalie Lacombe et Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

La ligne A du métro à Toulouse change d'échelle. Tous les quais passent à 52 mètres, y compris ceux des stations dites "courtes" Basso Cambo, Fontaine Lestang, Patte d'Oie et Mermoz. Les travaux vont durer trois ans et entraîner un arrêt total du métro, cet été.

4 stations de métro vont être agrandies : Basso Cambo, Fontaine Lestang, Patte d'Oie (ici) et Mermoz.
4 stations de métro vont être agrandies : Basso Cambo, Fontaine Lestang, Patte d'Oie (ici) et Mermoz. - © SMAT

Toulouse, France

La ligne A, le métro en XXL : le slogan affiche la couleur ! Maintenant que l'arrêté de déclaration d'utilité publique a été signé, le 23 mars, les travaux de rallongement des quais de quatre stations de la ligne A de métro peuvent commencer, pour accueillir des rames doublées et transporter plus de passagers.

Aujourd'hui, la ligne A accueille autour de 230.000 voyageurs, chaque jour. L'objectif est de 245.000 à 285.000 d'ici 2025. Près de 90.000 usagers sont attendu , quotidiennement, au pôle d'échange Matabiau.

L'allongement de la longueur des quais et des rames est l'unique solution pour répondre à l'augmentation du trafic sur la ligne A. - Aucun(e)
L'allongement de la longueur des quais et des rames est l'unique solution pour répondre à l'augmentation du trafic sur la ligne A. - © SMAT

La ligne A du métro arrêtée du 17 juillet au 20 août 2017

Les travaux qui vont durer trois ans vont nécessiter l'interruption de trafic sur toute la ligne A du métro, à trois reprises principalement : 3 fois 35 jours durant les été 2017, 2018 et si nécessaire 2019. La régie de Tisséo s'engage à proposer la meilleure offre de substitution possible avec notamment la même amplitude que le métro, mais en admettant qu'elle ne peut pas faire de miracle. Son président Marc Del Borrello reconnaît qu'il ne pourra "transporter que 20% des voyageurs" habitués au métro sur cette période.

Tisséo s'engage à informer le plus largement possible ses usagers, notamment via un site dédié - Aucun(e)
Tisséo s'engage à informer le plus largement possible ses usagers, notamment via un site dédié - Capture d'écran

Les bus seront avec une fréquence de trois minutes. On embauche une centaine de chauffeurs pour cette période-là. On crée deux lignes supplémentaires la 130 et la 140 en parallèle des 13 et 14 actuellement qui vont donc augmenter la capacité des lignes de bus - Marc Des Borrello, le président de la régie de Tisséo

D'autant que en plus de ces périodes estivales sans trafic, certaines soirées seront aussi raccourcies, lorsque les ouvriers qui vont essentiellement faire les travaux de nuit auront besoin de commencer plus tôt.

Tisséo promet un important dispositif de communication et de médiation durant le chantier, via un site Internet dédié, un médiateur sur le terrain, des réunions publiques d'information avec les riverains et les commerçants, des lettres d'informations dans les boîtes aux lettres, la mise en place d'un numéro vert gratuit ...

Un chantier de 180 millions d'euros

Les 4 stations concernées par les plus gros travaux sont Basso Cambo (en aérien), Fontaine Lestang, Patte d'Oie et Mermoz (en souterrain) mais les travaux vont impacter tout le réseau de la ligne A puisque le système de transport doit s'adapter à cette nouvelle configuration.

Des aménagements sont prévus sur les 18 stations de la ligue A ainsi que des travaux sur le système VAL qui permet la gestion automatique de la ligne. La station Jean Jaurès va aussi voir ses quais portés à 52 mètres et les flux voyageurs vont être réorganisés pour une meilleure circulation et connexion avec la ligne B.

Le tracé définitif de la future 3ème ligne de métro officiel en juillet prochain

Jean-Michel Lattes, le président du SMTC-Tisséo et en charge des transports à la métropole était l'invité de France Bleu Toulouse ce 30 mars. Il a fait le point sur le troisième ligne de métro, un mois et demi après les conclusions et les recommandations émises par la commission nationale du débat public.

Jean-Michel Lattes, président du SMTC-Tisséo, invité de France Bleu Toulouse.  - Radio France
Jean-Michel Lattes, président du SMTC-Tisséo, invité de France Bleu Toulouse. © Radio France - Alban Forlot

L'INVITÉ EN UN CLIC - JM Lattes, SMTC-Tisséo "Oui, le tracé peut encore être modifié"

Outre la mise en place prochaine d'un conseil scientifique qui devra étudier les propositions alternatives, ont été actés les arrêts en gare de Colomiers, celle de Labège aussi. Concernant l'aéroport de Toulouse-Blagnac, "on est en pleine discussion, l'enjeu est que l'hypothèse soit financièrement acceptable". Le tracé définitif de cette 3ème ligne sera voté en juillet prochain avec une enquête publique qui débutera en septembre.

Le fuseau est clair : de Colomiers à Labège en passant de Matabiau. Mais à l'intérieur, il peut y avoir des inflexions selon le positionnement exact des stations, tout est ouvert. — Jean-Michel Lattes

En juillet 2016, le budget (21 milliards d'euros) a été présenté mais les collectivités locales doivent augmenter leurs contributions.Toulouse Métropole par exemple devra pour cela passer de 100 millions d'euros par an à 180 millions d'euros par an pour rembourser les emprunts.

LIRE AUSSI ► Les habitants approuvent avec quelques réserves la troisième ligne de métro à Toulouse