Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : les VTC toulousains créent une centrale de réservation pour lutter contre Uber

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu
Toulouse, France

La plateforme "Centrale VTC 31" va voir le jour début mars. Une réponse des chauffeurs toulousains aux grosses plateformes comme Uber, qui paupérisent la profession selon eux.

La Centrale VTC 31, c'est le nom de cette nouvelle plateforme de réservation, lancée fin février
La Centrale VTC 31, c'est le nom de cette nouvelle plateforme de réservation, lancée fin février © Radio France - Stéphane Garcia

Les VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeurs) toulousains s'organisent et vont se regrouper pour créer une plateforme de réservation indépendante. Le nom de cette plateforme : "Centrale VTC 31". Elle sera lancée au début du mois de mars, à Toulouse.

Mutualiser les moyens

Une initiative en réponse aux grosses structure déjà existantes. En ligne de mire, la société Uber notamment, qui selon eux, a paupérisé la profession en augmentant sa commission. "Jusqu'à l'année dernière, la plateforme américaine récupérait 20% de commission. Mais maintenant, elle nous impose une taxe de 25%. D'autant qu'en même temps ils ont réduit le prix au kilomètre de 1€40 à 1€20. C’est limite de l’esclavagisme", dénonce Yves Garrec, le président de cette nouvelle association de VTC toulousains.

Yves Garrec : "Jusqu'à l'année dernière, la plateforme américaine récupérait 20% de commission. Mais maintenant, elle nous impose une taxe de 25%..."

Une trentaines de chauffeurs déjà engagés

Un site internet, une application pour téléphone, la création d'un numéro unique (le 06 45 700 800), c'est une véritable centrale de réservation que les chauffeurs haut-garonnais. 10% de commission seront prélevés sur chaque course, de quoi séduire la trentaine de VTC toulousains qui s'est déjà engagée dans le projet. "Pour le moment, explique Yves Garrec, nous allons limiter notre association à une cinquantaine de chauffeurs. Mais s'il y a du travail pour tout le monde il n'y a pas de raison de refuser de recruter de nouveaux adhérents".

Les chauffeurs toulousains veulent également déposer à l'INPI leur concept de centrale départementale. Et pourquoi pas l'étendre, plus tard, à d'autres régions françaises. La Gironde et la Haute-Savoie seraient notamment intéressées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu