Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Toulouse : sensibilisation des cyclistes pour une meilleure cohabitation avec les voitures et les piétons

mardi 25 septembre 2018 à 19:23 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie

Les cyclistes sont soumis aux règles du code de la route. Pourtant, tous ne les respectent pas ou les ignorent parfois. Afin de faire face, la ville de Toulouse a fait le choix de la sensibilisation.

La police sensibilise aujourd'hui les cyclistes au lieu de les sanctionner par une amende.
La police sensibilise aujourd'hui les cyclistes au lieu de les sanctionner par une amende. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

Griller un feu rouge, rouler sur le trottoir, garder ses écouteurs, c'est interdit quand on circule à vélo. C'est le code de la route qui s'applique. Pourtant, les usagers ignorent souvent ces règles. C'est le cas de Vincent, il traverse le centre-ville, le casque-audio sur les oreilles. Il ignorait que c'était interdit mais _"_135 € d'amendes ça fait réfléchir, s'inquiète-t-il. Je vais peut-être arrêter de mettre mes écouteurs." 

C'est une loi datée de 2015 qui interdit ce dispositif. "Dès l'instant, qu'on a un appareil auditif dans les oreilles on se coupe totalement de l'environnement extérieur, explique un agent de la police municipale. On est enfermé dans une bulle. On suit son petit chemin. On regarde devant. Et on oublie le reste." 

"Une certaine tolérance" pour les cyclistes 

Cependant, les contraventions restent rares. Moins d'une vingtaine de cyclistes sont rappelés à l'ordre chaque jour sur Toulouse. "On garde bien entendu à l'esprit que les personnes qui privilégient le vélo dans le milieu urbain méritent d'être récompensées par une certaine tolérance."

Pour les cyclistes, c'est le code la route qui s'applique. Il doivent donc obéir aux panneaux de signalisation.  - Radio France
Pour les cyclistes, c'est le code la route qui s'applique. Il doivent donc obéir aux panneaux de signalisation. © Radio France - Bénédicte Dupont

Pourtant, les sanctions peuvent dans certains cas conduire au tribunal comme par exemple rouler en état d'ivresse. C'est un délit à partir de 0,8 g d'alcool par litre de sang. Il peut entraîner un retrait de permis.

Des opérations de sensibilisation menées par la mairie

Du côté de la mairie, on souhaite accompagner les cyclistes pour mieux les informer. Elle organise des opérations comme "cyclistes brillez". "On est en train de fixer la date, explique l'élue à la mairie de Toulouse Jacqueline Winnepenninckx-Kieser déléguée au cheminement piétonnier. Elle nous permet d'arrêter les cyclistes qui n'ont pas de lumière et on leur donne des kits d'éclairage."

Objectif améliorer la cohabitation face à un nombre de cycliste qui augmente d'année en année sur l'agglomération toulousaine.