Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Toulouse : Thales Alenia Space et ses partenaires travaillent sur des nouvelles balises de détresse pour les avions

dimanche 18 mars 2018 à 18:31 Par Vanessa Marguet, France Bleu Occitanie et France Bleu

D'ici trois ans, les nouveaux avions seront équipés de balises de détresse capables de se déclencher en vol et via les satellites, des stations au sol pourront détecter les signaux de manière beaucoup plus rapide et précise que ce qui se fait aujourd'hui. Un dispositif qui sauvera des vies.

Le siège du groupe à Toulouse vient d'accueillir une réunion décisive sur l'avenir de la sécurité aérienne.
Le siège du groupe à Toulouse vient d'accueillir une réunion décisive sur l'avenir de la sécurité aérienne. © Radio France - Vanessa Marguet

Toulouse, France

Le siège de Thales Alenia Space à Toulouse vient d'accueillir mi-mars une réunion décisive sur l'avenir de la sécurité aérienne. Etaient présents des responsables d'Airbus, de Boeing, de la Nasa, du Cnes (le centre national d'études spatiales) ou encore du BEA, le bureau d'enquêtes et d'analyses de l'aviation civile.  Ensemble, ils ont planché sur les derniers détails pour mettre en place une petite révolution dans la détection et la localisation des signaux de détresse.  

Des balises autonomes, qui se déclenchent en vol

A partir de 2021, tous les avions de transport de passagers qui sortiront des chaînes d'assemblage seront équipés de nouvelles balises de détresse, qui se déclencheront de manière autonome en vol dès que l'avion aura un problème. C'est très différent de ce qui se passe aujourd'hui, puisque les balises de détresse actuelles se déclenchent au moment d'un crash. Ces balises de nouvelle génération* émettront un signal qui sera détecté presque en temps réel par des satellites comme Galileo. Et l'information sera renvoyée vers des stations au sol, comme celles développées par Thales Alenia Space à Toulouse. 

Aujourd'hui, les satellites interviennent déjà dans la détection des balises de détresse, "mais il y a encore un délai assez important entre l'alerte et le retour des données "explique Dany St-Pierre, de l'organisation intergouvernementale Cospas-Sarsat qui coordonne les systèmes de sauvetage des avions, des bateaux et des personnes dans le monde entier et qui a déjà permis de sauver 43 000 vies depuis 1982. Le nouveau système qui se met en place va s'appuyer sur beaucoup plus de satellites dans le cadre du programme Meosar et sur des technologies plus avancées.

Un système plus rapide et plus précis dans la localisation 

Tout l'intérêt de ce dispositif, c'est qu'il va permettre détecter les problèmes très tôt et de gagner en rapidité pour faire intervenir les secours en cas d'accident. De plus, les nouvelles balises et le nouveau système de détection vont permettre d'être plus précis dans la localisation des avions, pour Michel Monnerat, en charge de ce projet chez Thales Alenia Space.

Dès que le signal de détresse est transmis, ce signal est localisé avec une précision de 100 m, alors que les balises actuelles qui ne se déclenchent qu'au moment du crash permettent une localisation avec quelques heures de latence, et avec une précision au mieux de 5 km.

Les explications de Michel Monnerat de Thales Alenia Space

Sauver des vies

Vous l'aurez compris, tout l’intérêt de "cette révolution", c'est qu'elle peut permettre de sauver des vies. Philippe Plantin de Hugues, du bureau d'enquêtes et d'analyses de l'aviation civile estime qu'"il y a régulièrement des accidents d'avion dans lesquels on retrouve des survivants".  Plus l'alerte est donnée tôt, plus la localisation est précise, et plus on a de chances de trouver des rescapés, surtout quand le crash se produit en mer.  

Cela peut permettre aussi d'éviter des recherches interminables et très coûteuses des débris d'avions. Ce système de balise a déjà commencé à se déployer sur les bateaux, pour secourir les navigateurs en cas de naufrage et il pourra s'étendre aussi aux randonneurs qui se perdent en montagne.  

* Les balises de détresse de seconde génération sont développées par le partenaire Toulousain de Thales Alenia Space, ECAGROUP.