Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Tours : l'aéroport fermé jusqu'au 28 juin en raison de travaux sur la piste

-
Par , France Bleu Touraine

L'aéroport de Tours est fermé pendant 11 jours pour effectuer des travaux sur la piste. Tous les vols sont déroutés vers l'aéroport de Poitiers.

Tous les vols sont déroutés vers Poitiers jusqu'au 28 juin
Tous les vols sont déroutés vers Poitiers jusqu'au 28 juin © Maxppp - Patrice Deschamps/Maxppp/NR

Tours, France

Aucun avion militaire et civil ne décolle depuis ce mardi de l'aéroport de Tours. L'armée de l'air procède à des travaux sur la piste jusqu'au vendredi 28 juin. Du coup, pendant ces 11 jours d'arrêt, tous les vols sont déroutés sur l'aéroport  de Poitiers. 

Un service en autocar pour se rendre à Poitiers

Cela représente, au total, une vingtaine de vols qui sont déroutés sur l'aéroport de Poitiers, soit une heure de plus à rajouter avant l'embarquement. Des vols en provenance ou à destination de Londres, Porto, Dublin, Marakech ou encore Figari. Un service de liaison par autocar a été mis en place par l'aéroport de Tours pour rejoindre la plateforme de Poitiers. A condition d'avoir réservé en amont sur internet.

Des travaux liés à l'activité des vols militaires

Ces travaux consistent à entretenir les dalles de béton et les joints qui composent les 2.400 m de la piste, ainsi que les voies d'accès. Ce sont surtout les vols militaires, et notamment les décollages des alphajet, qui fragilisent cette piste vieillissante. En 2018, entre atterrissage et décollage, on a enregistré 24.000 mouvements sur l'aéroport de Tours dont près de 17.000 pour l'école de chasse. Ces travaux, dont le montant n'est pas communiqué, sont pris en charge au prorata des mouvements entre le gestionnaire de l'aéroport et l'armée de l'air