Transports

Tout cyclomotoriste doit désormais posséder un gilet jaune

Par Félix Mathieu, France Bleu La Rochelle lundi 4 janvier 2016 à 6:00

Un motard enfile un gilet jaune fluo
Un motard enfile un gilet jaune fluo © Maxppp

C'est une des nouveautés de ce 1er janvier: tout cyclomotoriste doit désormais être équipé d'un gilet jaune fluo à portée de main, en cas d'arrêt d'urgence, au même titre que les automobilistes. En magasin, on ne constate pas de ruée sur cet équipement pour autant. Beaucoup étaient déjà équipés.

Désormais, tout cyclomotoriste est tenu d'avoir un gilet jaune avec lui, sous peine d'amende de 11 €. Pas d'obligation de rouler avec, mais seulement de l'avoir sous la main en cas de problème. En cas d'arrêt d'urgence sans porter l'équipement fluorescent, l'addition monte à 135 €. Une application directe d'un décret de mai 2015, qui étend aux deux-roues motorisés l'obligation déjà en vigueur pour les automobiles.

Pour autant Cyril Chiasson, gérant de magasins de cycles à La Rochelle, n'a pas constaté une vague d'achats de gilets fluo. Il y a moins de rangement dans un deux-roues que dans une voiture...

Cyril Chiasson: pas d'engouement pour les gilets jaunes

Pourtant, la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui avait manifesté lorsqu'il était question d'obliger les cyclomotoristes à revêtir un tel équipement en permanence, accepte cette moindre obligation de l'avoir à portée de main. C'est même une bonne chose en terme de sécurité, lors d'un arrêt au bord d'une voie rapide, explique Didier Pougeard, coordinateur de la FFMC en Charente.

Didier Pougeard: beaucoup de motards en avaient déjà

Le coordinateur des motards en colère de Charente se méfie, cependant, des sanctions dont est assortie cette nouvelle norme. Des contrôles aléatoires lui paraitraient injustes.

Didier Pougeard: pas de chasse au motard contrevenant

En vélo, le port d'un gilet jaune est obligatoire de nuit et hors-agglomération, mais aussi plus généralement en cas de mauvaise visibilité.

Partager sur :