Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Toutes les communes de Nantes Métropole sont favorables à une police métropolitaine des transports

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les 24 communes de Nantes Métropole veulent une police métropolitaine des transports. Johanna Rolland, la présidente de la Métropole et maire de Nantes, présentera une délibération de principe pour la création de cette police lors du prochain conseil métropolitain le 13 décembre.

Quelques élus sur les 24 de Nantes Métropole étaient présents pour annoncer la future création de cette police.
Quelques élus sur les 24 de Nantes Métropole étaient présents pour annoncer la future création de cette police. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Nantes, France

"Aujourd'hui, ce sont 24 maires qui disent à l'unanimité : nous sommes d'accord sur le sujet." Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole et maire de Nantes, a annoncé ce mercredi que toutes les communes de la Métropole étaient favorables à son projet de création d'une police métropolitaine des transports.

32 policiers chargés d'assurer la sécurité dans les transports et aux arrêts

Elle avait déjà présenté cette proposition avec une quinzaine d'élus de gauche en octobre dernier : une force de police de 32 hommes, chargée de patrouiller sur le réseau tan, busway et chronobus, tous les jours de 11 heures à 23h30. "Nous allons donc proposer dès le prochain conseil métropolitain [le 13 décembre], une délibération de principe pour acter la création de cette police métropolitaine des transports," explique Johanna Rolland. "Le droit à la sécurité est un droit pour chacun, qu'on soit un homme ou une femme quel que soit le quartier ou la commune où on habite.

Premières patrouilles à l'automne 2020

D'ailleurs, même les communes qui ne sont pas au cœur du réseau de transport sont favorables à cette police. "Nos habitants utilisent ces transports, alors ils doivent s'y sentir en sécurité", confie Véronique Dubettier-Grenier, la maire de Carquefou. "La sécurité, c'est vraiment un sujet qui revient de plus en plus chez nos administrés", explique de son côté Serge David, le maire d'Indre.

En faisant voter cette délibération mi-décembre, Johanna Rolland veut aller vite. Il faut recruter et former 32 agents de cette nouvelle police métropolitaine des transports, qui devrait coûter 2,1 millions d'euros par an à Nantes Métropole. Les premières patrouilles sur le terrain sont attendues à l’automne 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu