Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trains bondés, arrêts supprimés : ce qui ne convient pas aux voyageurs sur la ligne TER Limoges-Périgueux

-
Par , France Bleu Limousin

La ligne TER Limoges-Périgueux, l'une des plus fréquentées du Limousin, ne donne toujours pas satisfaction aux voyageurs réguliers. Cette liaison était au coeur d'un comité de ligne, ce mardi, au conseil régional. Les usagers déplorent des trains parfois bondés et de petits arrêts bientôt supprimés.

Une des rames de TER Nouvelle Aquitaine qui circulent sur la ligne Limoges-Périgueux-Bordeaux
Une des rames de TER Nouvelle Aquitaine qui circulent sur la ligne Limoges-Périgueux-Bordeaux © Radio France - Nathalie Col

La ligne TER Limoges-Périgueux-Bordeaux faisait l'objet, ce mardi, d'un comité de ligne organisé par la conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et réunissant élus, SNCF et usagers en visioconférence, situation sanitaire oblige. Le tronçon Limoges-Périgueux est l'une des liaisons TER les plus fréquentées du territoire limousin.

Certains trains sont bondés !

Si la régularité et la ponctualité des trains s'est globalement améliorée ces derniers mois, les associations de voyageurs estiment que le service n'est toujours pas suffisant. Ce qui pose problème aujourd'hui, c'est le manque de places. "Surtout avec la rentrée et le retour des internes et des étudiants, il y a des trains bondés !" constate Jean-François Martinet, président de l'association Périgord-Rail-Plus. Selon lui, toutes les rames ne sont pas mises en service, "alors qu'il faudrait le maximum de places pour tranquilliser les voyageurs" affirme-t-il au vu du contexte sanitaire.

Parmi les autres griefs des usagers, le traditionnel changement d'horaires du mois de décembre. Il s'accompagnera de réductions de dessertes et de suppressions de petits arrêts en Haute-Vienne. L'Aiguille, Lafarge ou encore Bussière-Galant seront impactés. Or, l'association Périgord-Rail-Plus le martèle : les priorités des voyageurs TER sont la proximité de la gare et la fréquence. "En réduisant l'offre, on n'incite pas les gens à prendre le TER" déplore Jean-François Martinet.

Si l'offre était partout la même que sur Limoges-Périgueux, on serait les champions

Mais selon le conseil régional, la desserte sera, au contraire, améliorée dans son ensemble. Avec notamment des trains plus nombreux (+ 12%) sur l'ensemble de la ligne, et des allers-retours directs supplémentaires (6 par jour contre 4,5 actuellement) entre Limoges et Bordeaux. "Si, sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, on avait une offre comme celle que nous aurons à partir de décembre sur Limoges-Périgueux-Bordeaux, on serait les champions !" affirme Jacky Emon, conseiller régional délégué aux TER.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess