Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Trains sans contrôleur : "On est passé à côté d'une catastrophe monumentale"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après l'accident de train survenu dans les Ardennes, les syndicats sont toujours vent debout contre l'absence de contrôleurs dans certains trains. Pour Julien Delion, délégué CGT à Bayonne, le droit de retrait des cheminots était tout-à-fait justifié.

Julien Delion, délégué CGT Cheminots à Bayonne ( archives avril 2018)
Julien Delion, délégué CGT Cheminots à Bayonne ( archives avril 2018) © Radio France - Jacques Pons

Pays Basque, France

Retour à la normale à la SNCF, après 3 jours de mobilisation des cheminots. Mais le bras de fer se poursuit sur la question de la sécurité des trains, après l'accident survenu la semaine dernière dans les Ardennes. Mercredi 16 octobre, Un TER a heurté un camion à un passage à niveau défectueux. Le conducteur, qui a porté secours aux passagers alors qu'il était lui même blessé, était le seul agent SNCF à bord. 

33 trains sans contrôleur au Pays basque

Une situation qui scandalise la CGT, qui s'était déjà mobilisée à plusieurs reprises pour dénoncer l'absence de contrôleurs dans certains trains. Pour Julien Delion, délégué CGT Cheminots à Bayonne, le droit de retrait des cheminots était tout-à-fait justifié.

"Sans contrôleur de train à bord, le conducteur est seul. Il ne peut pas gérer et la circulation et la sécurité des usagers. Au Pays basque 33 trains sans contrôleurs ont circulé depuis le mois d'avril, c'est inadmissible." ..."On est passé à côté d'une catastrophe monumentale, il y aurait pu avoir des morts, heureusement il n'y en a pas eu. Les cheminots n'ont pas fait un petit caprice, ils ont juste alerté et ont fait valoir leur droit de retrait car c'est le code du travail qui le permet."

(Ré)écoutez l'interview de Julien Delion :

Julien Delion, délégué CGT à Bayonne, invité de France Bleu Pays Basque

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu