Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Tramway à l’arrêt dans le centre de Saint-Étienne : des bus de Peuple à Hôpital Nord

lundi 2 juillet 2018 à 17:54 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les travaux de la troisième ligne de tram se poursuivent cet été à Saint-Étienne. Avec une conséquence principale, la coupure de la ligne de tram sur la moitié nord du trajet.

Des navettes de bus tous les quatre minutes remplace le tram.
Des navettes de bus tous les quatre minutes remplace le tram. © Radio France - SM

Saint-Étienne, France

Les trams ne roulent plus dans une partie du centre de Saint-Étienne depuis hier matin. La ligne T1 / T2 , la ligne principale, est amputée de la moitié de son trajet habituel. La ligne est coupée de la place du Peuple et jusqu'à l'hôpital Nord.  Un arrêt pour travaux qui va être long.  Il est prévu jusqu'au 26 août pour permettre cet été, les travaux de la troisième ligne, à l'angle de la rue Bergson et de la rue Claude Ode ( arrêt Geoffroy Guichard).   

Entre 35.000 et 55.000 voyages par jour  

Un arrêt qui a des conséquences importantes. C'est un des axes évidemment des plus fréquentés. La ligne T1 et  T2  représente entre 35.000 et 55.000 voyages par jour lors de la période estivale.  Alors des bus remplacent ces trams. Beaucoup de bus confirme Jérémy Gradelle, chef de projet marketing de la STAS (la société de transport de l'agglo stéphanoise.) "On est à une fréquence de toutes les quatre minutes pendant la première période, lors des trois premières semaines de juillet.  Tous les six minutes ensuite. C’est assez peu habituelle une fréquence aussi forte." 

60 agents de la STAS mobilisés   

Une des grosses difficultés de cette opération. C'est de faire en sorte que deux bus puissent se croiser. C'est le cas partout. Des places de parking ont été déplacées pour cela. Il y a juste un problème au niveau des arrêts de tram avec les quais qui rendent la chaussée trop étroite.   60 agents de la STAS mobilisés depuis hier et toute la semaine pour faire de l'information aux voyageurs. Vous les retrouvez pendant toute la semaine devant chaque arrêt de tram.

La STAS a fait un gros effort de communication et d'information.  - Radio France
La STAS a fait un gros effort de communication et d'information. © Radio France - SM