Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Transports à Rennes : le Président de la Métropole demande aux entreprises d'adapter leurs horaires

A partir du 11 mai, le réseau de transport en commun de la ville de Rennes va augmenter la cadence de son réseau de bus et de métro. L’objectif est de proposer une offre suffisamment importante pour maintenir un trafic correct et permettre la distanciation physique entre usagers.

Des bus du réseau STAR sur la place de la République à Rennes
Des bus du réseau STAR sur la place de la République à Rennes © Radio France - Loïck Guellec

Dès le 11 mai, le réseau STAR à Rennes (Ille-et-Vilaine) va augmenter son offre de transports en commun pour aider les Rennais et les Rennaises à respecter une certaine distance dans les bus et les rames de métro. Mais pour limiter l'affluence et donc les risques, la métropole demande aussi aux entreprises d'adapter les horaires de travail. 

De nouvelles règles pour limiter les risques

Désormais pour monter dans le métro à la Poterie ou dans un bus place de la République, il sera obligatoire de porter un masque. Une infraction qui pourra être sanctionnée par les agents de Kéolis. 

Autre changement, cette fois dans la signalétique. D'ici le 11 mai, les équipes du réseau de transport en commun vont afficher les nouvelles consignes à respecter. Dans le métro par exemple, il faudra laisser un siège vide entre deux voyageurs ainsi qu'une distance d'un mètre sur les quais et dans les rames. Des pictogrammes seront visibles sur le sol pour donner des indications. "Depuis le début du confinement, les habitants respectent les gestes barrières. Je suis persuadé qu'ils vont continuer à le faire dans les transports en commun", explique Emmanuel Couet, le Président de Rennes Métropole. 

Un métro qui va fonctionner à 100%

A Rennes, le métro va reprendre sa fréquence habituelle en même temps que le début du déconfinement en France. Afin de limiter l'affluence aux heures de pointe, "Rennes Métropole adapte son offre de transports en commun en proposant un service dense et sécurisé". Le métro va fonctionner à nouveau de 5h30 à 0h30. En revanche seulement quatre des cinq parcs-relais vont rouvrir : Henri Fréville, La Poterie, Villejean-Université, Les Préales. Le Parc Relais J.F. Kennedy, Boulevard d'Anjou, restera fermé dans un premier temps.

Côté route, 80% des bus circuleront, sur une amplitude de 5h30 à 21h30. Une offre certes plus importante que pendant le confinement mais qui reste plus faible qu'en temps normal. "L'offre scolaire sera mise en place à compter du 18 mai, à l’exception des lignes ou courses desservant exclusivement les lycées", précise le Star.

Il faut changer les horaires des entreprises 

Mais pour limiter les risques, les entreprises doivent aussi jouer le jeu pour la Métropole de Rennes. Son Président, Emmanuel Couet, souhaite que les entreprises changent certaines habitudes, notamment sur l'heure de prise de poste le matin. "On a un enjeu particulier sur les horaires puisque c'est ce qui permet d'éviter les pics de fréquentation. Je sais que ce n'est pas toujours possible mais si c'est le cas, il faut permettre un décalage d'une heure aux salariés. Commencer une heure plus tard par exemple ça peut lisser le pic de fréquentation du matin", insiste Emmanuel Couet. 

Remboursement des abonnements ? 

Les abonnés mensuels ont déjà vu la validité de leur abonnement de mars prolongée jusqu’à fin mai. En revanche, pour les abonnements annuels, "un bon d'achat d’une valeur correspondant aux mois d’avril et mai sera adressé au domicile de chaque client", précise le réseau de transport en commun rennais.  Pour les cyclistes abonnés au vélo électrique en location, il y aura là aussi un prolongement automatique de deux mois de la durée du contrat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess