Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transport routier : dans la Marne, une boulangerie joue la solidarité et la CFDT veille

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La gouvernement a autorisé la circulation des poids lourds ce dimanche 22 mars pour faciliter le ravitaillement des commerces alimentaires. Mais l'urgence selon les syndicats c'est de garantir leurs conditions de travail pendant l'épidémie de coronavirus.

Les camions à l'arrêt sur l'A84
Les camions à l'arrêt sur l'A84 © Radio France - Delphine Garnault

Les poids lourds seront exceptionnellement autorisés à circuler ce dimanche sur les routes de France : une autorisation accordée par le gouvernement pour "maintenir l'activité économique et le commerce alimentaire". Le gouvernement a également annoncé l’ouverture de "stations-service, aires de repos, toilettes et restaurants routiers en vente à emporter", pour répondre aux besoins des chauffeurs routiers. Et les entreprises de transport ont également l'obligation désormais de fournir un "minimum" à leurs chauffeurs

Menace de droit de retrait 

"Les conducteurs doivent avoir à bord de leurs véhicules à minima un jérricane d'eau et du savon s'il n'y a pas la possibilité d'avoir du gel hydroalcoolique et on sait les difficultés qu'il y a déjà pour approvisionner les hôpitaux...", explique Marc Prévost, secrétaire régional Champagne-Ardenne de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR). Depuis l'annonce des mesures de confinement et la fermeture des stations services et des restaurants, les chauffeurs routiers n'avaient plus accès aux WC et ne pouvaient plus se ravitailler. 

"Certains n'avaient même plus le droit d'accéder aux machines à café chez les clients", raconte un représentant syndical CFDT qui suit la situation de près. "On appellera nos chauffeurs à exercer leurs droit de retrait si ces règles simples ne sont pas respectées!", explique ce vendredi 20 mars Jean-Marie Hommet, secrétaire de la CFDT du transport routier à Reims (qui a plus de 600 adhérents). La CFDT qui s'interroge sur le repos des chauffeurs routiers si certains sont obligés de conduire le dimanche. 

Une boulangerie solidaire dans la Marne 

A Vitry-en-Perthois, la boulangerie de la commune -située place de la mairie- a décidé de penser aux chauffeurs routiers en cette période difficile justement. Elle offre le café, le croissant mais aussi l'accès à une douche et aux toilettes, de 7 h à 13 h, y compris le dimanche. "On a une grande maison, des salles de bain et en plus il y a un grand parking devant la boulangerie pour accueillir les camions", souligne Isabelle Potier, la boulangère qui rajoute : "c'est normal, il faut être solidaires". Quelques chauffeurs ont déjà fait une halte ce vendredi. 

De grosses disparités dans le transport routier 

Encore faut il avoir de la demande, pour continuer à faire rouler les chauffeurs. Certaines sociétés de transports dans la région qui ne travaillent pas avec l'agroalimentaire et le frais, ont déjà du mal à remplir les camions en semaine. "Il y a quand même beaucoup de secteurs d'activité qui tournent au ralenti ou qui sont à l'arrêt (exemple : l'activité du champagne) donc les transporteurs ont des véhicules arrêtés. Ce matin une société qui a 100 chauffeurs, en a mis seulement une dizaine sur la route!", raconte Marc Prévost de la FNTR. 

Selon la Fédération des transporteurs routiers en Champagne Ardenne, il pourrait y avoir à terme 60 % de chômage partiel dans le secteur dans la région.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess