Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des enfants voyagent assis par terre et sans ceinture dans un car scolaire du Pays d'Aix

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse, France Bleu

Une collégienne scolarisée près d'Aix-en-Provence affirme qu'un car scolaire a transporté la semaine dernière davantage d'enfants que de places assises. Certains étaient debout, d'autres assis par terre. La compagnie dément toute surcharge de ce véhicule.

Un car scolaire prés d'Aix-en-Provence a transporté des enfants assis par terre ou debout
Un car scolaire prés d'Aix-en-Provence a transporté des enfants assis par terre ou debout © Maxppp - Vanessa Meyer

Un car scolaire a transporté jeudi dernier des enfants assis sur les marches ou debout. Dans ce bus qui circule chaque soir entre La Tour-d'Aigues et Pertuis, au nord d'Aix-en-Provence, six sièges étaient condamnés. Une collégienne affirme que le conducteur a laissé entrer davantage d'enfants que de places disponibles. "Il y avait beaucoup de monde dans le bus, raconte Léa, 11 ans. Deux élèves ont dû s'asseoir sur des marches devant la porte arrière. Et trois sont restés debout sans pouvoir s'attacher. Le chauffard n'a rien dit."

Basée à Venelles et responsable de cette ligne, la société de cars Sumian dément tout incident. "Nous sommes très étonnés, explique Nicolas Sumian, le président de l'entreprise. Nous n'avons jamais eu d'information de surcharge sur ces services. Nos contrôleurs en attestent."

Le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur a décidé de mener une enquête administrative. "Sur 500 circuits scolaires par jour, il peut y avoir parfois des couacs, reconnait Philippe Tabarot, vice-président chargé des transports à la Région. Mais on est intransigeant pour la sécurité de nos jeunes. Si les faits sont avérés, des sanctions seront prises". 

Les données enregistrées dans ce car en charge de ce transport scolaire indique que seuls 28 élèves ont badgé à l'entrée. Rien ne dit que le conducteur surveillait attentivement que chaque enfant avait son badge. L'entreprise Sumian a prévu de réaffecter des contrôleurs sur cette ligne. 

Deux collégiens ont du voyager assis sur les marches devant la porte arrière du car
Deux collégiens ont du voyager assis sur les marches devant la porte arrière du car - Léa
Choix de la station

À venir dansDanssecondess