Transports

Transports à Bordeaux : certains "parcs-relais" sont toujours saturés

Par Mathias Kern, France Bleu Gironde lundi 19 septembre 2016 à 19:12

Léa, étudiante originaire de Carbon-Blanc, arrive parfois en retard en cours, à force de perdre du temps à chercher une place de parking.
Léa, étudiante originaire de Carbon-Blanc, arrive parfois en retard en cours, à force de perdre du temps à chercher une place de parking. © Radio France - Mathias Kern

Laisser sa voiture aux parcs-relais à Bordeaux relève parfois du casse-tête. Certains de ces parkings proches des stations de trams et bus affichent toujours complets.

Il suffit de faire le test pour comprendre le parcours du combattants de certains usagers du tram et du bus chaque matin. Ceux qui espèrent laisser leur voiture dans l'un des 21 parcs-relais que compte l'agglomération bordelaise. Sur la papier, la formule est intéressante. On y dépose sa voiture avant de prendre les transports en commun, et ainsi, on évite les bouchons du centre-ville. Mais 7 des 21 parcs affichent systématiquement complets.

C'est le cas, au parking Stalingrad, situé à la Bastide, et ses 200 places. Les conducteurs tournent en rond, Privane par exemple, ne sait pas où se garer. "D'habitude je suis en scooter. Mais aujourd'hui, j'ai un problème de scooter. Je suis donc en voiture, et c'est la galère."

Il faudrait que les parkings soient plus grands

Les habitués le savent, il faut venir tôt. Gaëlle, une abonnée est arrivée à 7h38. C'est trop tard, selon elle, "il fallait venir avant 7h30". Elle s'est garée sur le trottoir. Pour Léa, 7h30, c'est beaucoup trop tôt. "Quand je commence à 10h, c'est vraiment la galère pour trouver une place", concède cette étudiante, qui ne compte pas sur le parking de la fac pour se garer.

5 355 places disponibles en 2015

Les retardataires abandonnent leur voiture dans l'allée qui mène au parking. Mais attention à la fourrière, qui passe, selon les riverains, au moins une fois par mois pour emporter les véhicules mal garés. En 2015, selon les chiffres de la Métropole, il y avait en tout 5 355 places dans ces parkings et 4 nouveaux parcs relais ont ouverts cette année-là.

►►► A LIRE AUSSI : Transports à Bordeaux : Peut-on vivre sans voiture ?

Le Parc-Relais de Stalingrad peut accueillir 200 places. - Radio France
Le Parc-Relais de Stalingrad peut accueillir 200 places. © Radio France - Mathias Kern