Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports en commun : 45% des usagers ne s'y sentent pas toujours en sécurité

mardi 30 janvier 2018 à 15:17 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Une étude, publiée mardi par l'Observatoire de la délinquance et des réponses pénales, révèle que 45% des usagers ne se sentent pas toujours en sécurité dans les transports en commun. Ce sont les femmes qui ressentent le plus d'insécurité (51%). Les incivilités sont le principal facteur anxiogène.

Etre seul dans un transport en commun est source d'anxiété.
Etre seul dans un transport en commun est source d'anxiété. © Maxppp - Sami Sarkis

Paris, Île-de-France, France

Parmi les usagers des transports en commun, 45% ne se sentent pas toujours en sécurité et les femmes sont plus nombreuses (51%) que les hommes (38%) à avoir ce sentiment. C'est ce que révèle une enquête sur le sentiment d'insécurité dans les transports, publiée ce mardi par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). 

Le sentiment s'insécurité dans les transports en commun. - Aucun(e)
Le sentiment s'insécurité dans les transports en commun. - ONDRP

Les plus âgés se sentent plus en sécurité que les jeunes

Dans ce sentiment d’insécurité, l'âge joue un rôle important. Ils sont 31% parmi les personnes âgées de 66 ans et plus à se sentir en insécurité dans les transports. La classe d’âge qui se sent le moins en sécurité est celle composée des 14/45 ans. Ces usagers sont 48% à se sentir en insécurité.

Quels sont les facteurs anxiogènes et comment les usagers réagissent

La première cause d'anxiété, ce sont les incivilités (huit fois sur dix). Etre tout seul dans les transports sans autres passagers inquiète 58% des usagers. Ils sont 56% à craindre le moyen de transport lui-même et 32% à ne pas se sentir à l'aise dans les stations ou les gares. 

Les stratégies d'évitement.  - Aucun(e)
Les stratégies d'évitement. - ONDRP

Quand ils se sentent en insécurité, 26% mettent en place une stratégie d’évitement.  Ils ne voyagent pas certains jours ou évitent certains horaires, changent de moyens de transport, ne prennent pas certaines lignes ou ne vont pas dans certains lieux. Ils sont quand même 72% à ne rien faire; 21% avouent ne pas avoir d’autres choix que les transport en commun pour se déplacer et 51% jugent que ce n’est pas nécessaire de modifier ses habitudes.

Lisez l'intégralité de l’enquête de l'ONDRP.

Cette étude a été réalisée par l’ONDRP à partir des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" menées entre 2010 et 2013. Les données reposent sur les déclarations des 41134 usagers des transports en commun interrogés au cours ces enquêtes, et sont ensuite pondérées afin d’être représentatives à l’échelle de la France métropolitaine.