Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pays Basque : le Tram'bus transporte enfin des passagers dans l’agglomération du B.A.B !

-
Par , France Bleu Pays Basque

Événement sur le réseau Chronoplus de Bayonne, Anglet et Biarritz. Dix Tram'bus entrent ce lundi en service sur la ligne 1. Elle part du nord de Bayonne pour aboutir au cœur de Biarritz, 12 kilomètres plus loin.

Les Tram'bus au siège Chronoplus
Les Tram'bus au siège Chronoplus © Radio France - Andde Irosbehere

Pays Basque, France

Il transporte (enfin !) des passagers après deux ans de chantier et un mois d'essais. Depuis ce lundi, le Tram'bus dessert 31 stations de la ligne 1 entre Bayonne et Biarritz. Ce n'est pas un tramway mais "un bus à haut niveau de service" d'un peu plus de 18 mètres de long. Grâce à ces voies réservées et ses carrefours spécialement aménagés, il peut rouler à une moyenne de 20 km/h (d'ou son nom). 

Un Tram'bus toutes les dix minutes

Les voies réservées aux bus permettront un cadencement des Tram'bus de dix minutes. Sur la ligne n°1, longue de 12 kilomètres, 10 engins rouleront de 05h du matin jusqu'à minuit. Jusqu'à 02h30 du matin les jeudi, vendredi et samedi. Les deux années d'attente ont suscité une certaine impatience parmi les passagers des bus. Et comme toujours, c'est l'histoire de verre à moitié plein ou à moitié vide, il y a les heureux et les râleurs.

Les points de vue des passagers de bus, futurs clients du Tram'bus

Contre le poids (énorme) de la voiture au Pays Basque

Plus qu'une évolution, la mise en service du Tram'bus est une révolution. Pour la première fois on tente de réduire le poids énormissime de la voiture dans le paysage du Pays Basque. 83% des actifs basques utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Moins de 5% des habitants utilisent les transports en commun. En comparant avec des agglomérations de même taille que la nôtre nous sommes largement en dessous. Pour changer la donne, le syndicat des mobilités du Pays Basque fait le pari du Tram'bus. Avec lui, Chronoplus espère passer de 9 millions de passagers annuels à 11 millions d'ici deux, trois ans.

Un Tram'bus 100% basque

Les Tram'bus sont fabriqués en Guipuzkoa à une quarantaine de kilomètres de Saint Sébastien par la société Irizar. Ce fabriquant basque d'autobus construit à Ormaiztegui jusqu'à 3000 engins par an dont ce Tram'bus 100% électrique. Un véhicule où les passagers disposeront à chacun des sièges d'une prise USB pour leur smartphones ou leurs ordinateurs. Un quart des bus de Chronoplus sont désormais à zéro émission.

A l’intérieur d'un Tram'bus du BAB - Radio France
A l’intérieur d'un Tram'bus du BAB © Radio France - Andde Irosbehere
Le Tram'bus vu de l'interieur - Radio France
Le Tram'bus vu de l'interieur © Radio France - Jacques Pons

60% de voies réservées aux bus sur la ligne 1

Un autobus articulé pour lequel la vie des habitants de Bayonne Anglet et Biarritz a été transfigurée. Et pas qu'un peu ! Pour permettre à ce véhicule de rouler dans l’agglomération sur la ligne 1 entre les hauts de Bayonne et Biarritz une partie des voies est transformée. Désormais, ce long autobus de couleur noire dispose de 60% de voies propres. Des chemins qui lui sont (presque) exclusivement réservés. Les voitures qui bénéficiaient de deux voies jusqu'en 2018 ont vu leur espace d'évolution réduit.

  - Radio France
© Radio France - Jacques Pons

Une alternative à l'automobile

Le Tram'bus se veut clairement une alternative à l'automobile. Dans l’agglomération Bayonnaise, moins de 5% des habitants se déplacent dans les transports en commun. Concrètement, 83% des actifs du Pays Basque utilisent une voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. "On veut offrir une alternative" explique le président de la communauté Pays Basque. Pour Jean-René Etchegaray, à partir du 2 septembre, "nous engageons la révolution des mobilités". 

Des parkings relais pour les voitures aux terminus du Tram'bus

Trambus sera la colonne vertébrale de cette révolution. Désormais, les automobilistes disposeront de plusieurs parcs de stationnement-relais aux terminus des lignes 1 et 2 (Bayonne-Nord (Navarre), Bayonne-Sud (Sutar) et Tarnos-Garros). A Bayonne-Nord, on pourra garer sa voiture au parc-relais de Navarre à deux pas de l'hypermarché Leclerc. 100 places seront disponibles. On pourra aussi profiter du parking de la grande surface en cas de besoin.   

Où est la place du vélo ? - Radio France
Où est la place du vélo ? © Radio France - Jacques Pons

Les vélos oubliés ?

Si l'espace des voitures se réduit dans le BAB, d'autres véhicules voient également leur espace rapetisser. C'est le cas des bicyclettes. Avec des différences notables entre communes. A Bayonne, les vélos sont tolérés sur les voies de bus. A Anglet, ce n'est pas le cas, les cyclistes doivent se mélanger aux flux des automobiles alors que les voies sont plus étroites qu'avant 2018 (début du chantier des nouvelles voies du Tram'bus).

Le maire d'Anglet affirme avoir travaillé avec les associations d'amateurs de vélos "on est à peu près daccord sur la façon dont on fonctionner par rapport au vélo". Cela n'a pas empêché les altermondialistes de Bizi d'organiser une marche de protestation à Anglet (25 mai 2019) pour signaler la situation particulière de la ville jardin. A Anglet, les vélos sont interdits sur les voies réservées au Tram'bus et aux bus de Chronoplus. 

A Bayonne, les vélos peuvent rouler sur les voies de bus - Radio France
A Bayonne, les vélos peuvent rouler sur les voies de bus © Radio France - Jacques Pons
A Anglet, rouler sur les voies de bus est interdit - Radio France
A Anglet, rouler sur les voies de bus est interdit © Radio France - Jacques Pons

Claude Olive, maire d'Anglet et président du syndicat des mobilités

Les "rebelles" du vélo

Cela n’empêche pas certaines personnes, roulant à vélo ou scooter, de passer outre ces interdictions en circulant ostensiblement sur les voies de bus. 

Une cycliste sur la voie des bus à Anglet-Bernain - Radio France
Une cycliste sur la voie des bus à Anglet-Bernain © Radio France - Jacques Pons

Les "rebelles" du vélo à Anglet

Ici, à Anglet, un scooter suit carrément au autobus sur sa voie réservée - Radio France
Ici, à Anglet, un scooter suit carrément au autobus sur sa voie réservée © Radio France - Jacques Pons

Tout n'est pas fini, encore

Le chantier de cette première ligne n'est pas encore achevé (ci-dessous, photos prises à Bayonne mercredi dernier). 

Encore des  travaux prés de la sous préfecture de Bayonne - Radio France
Encore des travaux prés de la sous préfecture de Bayonne © Radio France - Jacques Pons
Dernières retouches sur les allées Paullmy de Bayonne - Radio France
Dernières retouches sur les allées Paullmy de Bayonne © Radio France - Jacques Pons
Chantier toujours en cours derrière la mairie de Bayonne - Radio France
Chantier toujours en cours derrière la mairie de Bayonne © Radio France - Jacques Pons
Derrière la mairie de Bayonne - Radio France
Derrière la mairie de Bayonne © Radio France - Jacques Pons
Devant la mairie de Bayonne - Radio France
Devant la mairie de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Nouveau chantier à l'horizon

Si vous croyez pouvoir souffler après le premier chantier sachez qu'un deuxième est en cours, aussi important que le premier. Cette fois il s'agit d'aménager la ligne numéro 2 depuis Tarnos jusqu'au sud de Bayonne. Cette ligne est programmée début 2020. Moment stratégique correspondant aux prochaines élections municipales. Le coût total de ces deux opérations : 168 millions d'euros. Le Tram'bus permet la création de 120 emplois.

Tram'bus, figure de proue du réseau Txik Txak 

Le logo du réseau Txik Txak - Radio France
Le logo du réseau Txik Txak © Radio France - Jacques Pons

Le Tram'bus n'est qu'une partie des changements à venir dans le domaine des transports en commun. Avec l'autobus électrique, le syndicat des mobilités du Pays Basque (en charge de tous les modes de transports sur le territoire de l’agglomération) lance Txik Txak. C'est le nom d'un réseau de transport multimodal offrant non seulement le Tram'bus mais aussi Txalupa (deux lignes navales entre Bayonne, Boucau et Anglet), Hégobus (réseau de cars de l'ancienne communauté du sud Pays Basque), les Cars Express (réseau de bus dans les zones rurales), les Proxi'bus, les vélos (location et subventions à l'achat de bicyclettes electriques). Il y a aussi l'Euskopass, le Pass Rocade, les transports scolaires et le train.

Le réseau Chronoplus (au sein de l’agglomération bayonnaise) dessert désormais quatre nouvelles villes (Mouguerre, Villefranque, Bassusary et Arcangues). Ces communes disposeront donc d'un service de bus cadencé. 

Choix de la station

France Bleu