Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports en commun : c'est désormais gratuit à Bernay

lundi 27 novembre 2017 à 6:01 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après deux mois de test de son nouveau réseau de transport en commun, BMOB, Bernay devient la première ville de l'Eure à proposer la gratuité pour les usagers sur ses deux lignes. Près de 200 Bernayens montent chaque jour dans le bus.

Avec sa couleur, on le voit arriver de loin le nouveau bus de Bernay. Il dessert les quartiers éloignés du centre ville et la zone d'activités
Avec sa couleur, on le voit arriver de loin le nouveau bus de Bernay. Il dessert les quartiers éloignés du centre ville et la zone d'activités © Radio France - Laurent Philippot

Bernay, France

Bernay, dans l'Eure, rejoint le cercle très fermé des villes qui proposent la gratuité des transports en commun en France. C'est déjà le cas dans la préfecture du département, Evreux, depuis quelques mois, mais sur une seule ligne qui fait le tour du centre-ville et uniquement le mercredi. A Bernay, c'est tout le réseau qui est gratuit du lundi au samedi, soit deux lignes : une qui dessert la zone d'activités de la ville et qui s'adapte aux horaires des entreprises ; l'autre qui permet aux habitants des quartiers périphériques d'aller faire leurs courses ou de se rendre à l'hôpital.

Avant, le bus, c'était "le bus des pauvres"

Pour remplacer les anciens bus qui étaient pourris et déglingués aux dires des voyageurs, la ville de Bernay a investi dans deux bus roses de 22 places qui répondent aux attentes des 200 voyageurs quotidiens : confortables et pratiques, comme pour Lou qui monte avec un bébé dans une poussette. Le maire UDI de Bernay, Jean-Hugues Bonamy, n'a pas hésité longtemps avant de faire cet investissement et le choix de la gratuité : il a réduit les coûts de 28%. L'ancien réseau, payant, rapportait 20000 euros à la collectivité. Le nouveau, BMOB, pour BE moderne, BE mobile, gratuit, n'aurait engendré que trois à quatre mille euros de recettes s'il avait fallu créer une régie municipale pour le gérer. Le premier magistrat veut rompre avec cette idée que le bus, c'est pour les pauvres. Tout le monde peut l'emprunter, les mamans avec leurs enfants, ceux qui veulent faire quelques courses au centre-ville sans avoir à payer le parking pour leur voiture.

William, le chauffeur, est ravi de son nouveau bus, maniable et fiable. Pour la venue de France Bleu, il avait mis une cravate et aura bientôt un uniforme pour faire plus pro - Radio France
William, le chauffeur, est ravi de son nouveau bus, maniable et fiable. Pour la venue de France Bleu, il avait mis une cravate et aura bientôt un uniforme pour faire plus pro © Radio France - Laurent Philippot

Près de 200 voyageurs par jour

Après deux mois de test, le nouveau réseau a vite trouvé son public. Ils sont, selon William, le chauffeur, qui affirme conduire la Rolls des bus, 170 à 200 par jour à monter dans son bus. Auparavant, reconnaît Benoît Lecoq, le directeur de la mobilité, du commerce et de l'habitat à la ville de Bernay, "il y avait des jours où il n'y avait personne dedans".

Dans le bus de dix heures, c'est souvent une clientèle d'habitués qui se retrouve et parfois noue des liens - Radio France
Dans le bus de dix heures, c'est souvent une clientèle d'habitués qui se retrouve et parfois noue des liens © Radio France - Laurent Philippot

Avant, Marcel et Amandine payaient 34 euros d'abonnement à eux deux. Ils ont, comme d'autres voyageurs, du mal à croire que le bus sera définitivement gratuit. Mais ils en voient tout de suite l'intérêt pour rejoindre le quartier du stade : " la côte est raide". Seul bémol, la suppression de certains arrêts, qui permettaient de se rendre à Leclerc ou à Lidl situés dans la commune voisine de Menneval. Ces magasins ne sont pas à Bernay, rétorque la mairie. La population peut désormais aussi compter sur une innovation, Zenbus, une application qui permet de géolocaliser le bus le plus proche, savoir s'il est à l'heure ou trouver l'arrêt le plus proche. L'application est téléchargeable gratuitement sur tous types de smartphones.

Pour plus de renseignements, le service clientèle est joignable au 02.77.63.11.13 de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi et de 9h00 à 16h00 le samedi.