Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports en commun : des navettes autonomes expérimentées à Rouen, Vichy ou Nantes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan, France Bleu Pays d'Auvergne

La ministre des Transports dévoile ce mercredi un plan de seize expérimentations pour développer l'utilisation des véhicules électriques autonomes. L'objectif : pallier le manque de transports en commun dans les campagnes et se détacher de la dépendance à la voiture.

navette électrique autonome
navette électrique autonome © Radio France - vincent Hulin

France

Rouen, Vichy... Plusieurs villes de France vont observer dans leurs rues cette année la présence de drôles de navettes autonomes, électriques et sans conducteur. Seize expérimentations au total, a précisé ce mercredi 24 avril 2019 Élisabeth Borne, la ministre des Transports, sur franceinfo. "Moi je suis convaincue que ça peut être une solution dans des territoires où l'on n'a pas d'alternatives à la voiture et pour que l'on puisse dès l'an prochain autoriser des services avec des navettes autonomes, on a besoin d'engranger de l'expérience", a expliqué la ministre. 

"Apporter des solutions dans des territoires où il n'y en a pas"

"Ma préoccupation depuis que je suis à la tête de ce ministère, c'est de mieux répondre aux transports du quotidien, apporter des solutions dans des territoires où il n'y en a pas", a ajouté Élisabeth Borne. Dans des zones rurales notamment comme dans l'Indre, avec deux navettes autonomes desservant six villages du département sur plus de 22 kilomètres de circuit avec huit trajets quotidiens dans la circulation habituelle. 

L'agglomération nantaise va aussi connaître l'une de ces expérimentations sur une voie ferrée désaffectée. Là aussi deux véhicules autonomes de transport collectif circuleront, avec jusqu'à 300 voyageurs par heure en période d'heure de pointe. Autre expérimentation, cette fois à Montpellier : des navettes qui livreront des produits locaux aux restaurants et commerces du centre-ville.

A Paris, ces petites navettes sont testées en ce moment près de la gare de Lyon ou dans le quartier d'affaires de La Défense et chacune peut embarquer cinq passagers maximum. 

Notez que Clermont Auvergne Métropole faisait également partie des territoires retenus par le gouvernement, mais la capitale auvergnate a finalement renoncé au projet. Un couac de communication entre le ministère et la collectivité territoriale.  

Un budget de plusieurs millions d'euros

Ces expérimentations ont un budget total estimé à 200 millions d'euros. Elles ont été choisies après un appel à projet lancé en juin 2018. 

La LOM, la loi d'orientation des mobilités, déjà votée au Sénat et qui devrait être définitivement adoptée cet été, prévoit d'autoriser les navettes autonomes à circuler à partir de 2020 sur l'ensemble du réseau routier.

Choix de la station

France Bleu