Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transports en commun gratuits le week-end dans la métropole de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

À partir du 1er septembre, les transports en commun seront gratuits tous les week-ends dans la métropole de Montpellier. La gratuité totale devrait être effective au plus tard dans trois ans promet le président de la Métropole.

Les transports en communs seront gratuits tous les weekends dans la métropole de Montpellier à partir du 1er septembre
Les transports en communs seront gratuits tous les weekends dans la métropole de Montpellier à partir du 1er septembre © Radio France -

C'était la première promesse de campagne du candidat Michaël Delafosse aux municipales à Montpellier : la gratuité des transports en commun. Depuis, le socialiste a été élu maire de la ville et président de la Métropole. Sa mesure phare devrait être votée par les élus du conseil intercommunal ce vendredi matin.

Gratuité réservée aux habitants de la Métropole

La mise en oeuvre se fera en trois étapes. Pour la première, à partir du 1er septembre, les transports seront gratuits le week-end pour tous les habitants de la Métropole. Pour la deuxième étape, ce sera gratuit toute la semaine, mais seulement pour une tranche d'âge ou de revenus qui reste à déterminer.

Enfin, pour la troisième étape, gratuité pour tous les métropolitains, tout le temps. Michaël Delafosse veut y arriver au plus tard à mi-mandat, dans trois ans. 

Une mesure qui coûte 1,5 millions d'euros pour 2020

Sachez qu'il faudra tout de même avoir une carte fournie par TaM, à valider à chaque voyage. D'abord parce qu'elle vaudra pour titre de transport et donc d'assurance, obligatoire. Et puis cela permettra de faire des statistiques pour évaluer l'impact de cette mesure. À Dunkerque, un an après la mise en place de la gratuité, la fréquentation dans les transports aurait bondi de 65% et près de la moitié de ces nouveaux usagers étaient des automobilistes.  

"C'est quoi mon rêve ? À l'heure où le changement climatique est à l'oeuvre, c'est d'inscrire Montpellier dans les grandes villes qui en atténuent les effets." (Michaël Delafosse)

En plus d'améliorer le pouvoir d'achat, l'idée est évidemment de réduire le nombre de voitures à Montpellier et dans les 30 communes alentours et donc de protéger l'environnement. Dans le même temps, le vélo et la marche seront encouragés et les zones à 30 km/h en ville seront généralisées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess