Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports en Ile-de-France : les travaux sont nécessaires mais il faut mieux les gérer, affirme Valérie Pécresse

jeudi 16 novembre 2017 à 9:08 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

La SNCF et la RATP ont été auditionnées mercredi par Ile-de-France Mobilité présidé par Valérie Pécresse, la patronne de la Région, sur la qualité du service. Ils ont dû s'expliquer sur les problèmes de régularité des RER et les Transiliens et les travaux qui handicapent l'exploitation du réseau.

Transports en commun
Transports en commun © Radio France -

Paris, Île-de-France, France

Tous les ans les patrons de la SNCF et de la RATP sont entendus par Ile-de-France Mobilité, l'organisme qui gère les transports en Ile-de-France. Cette année 2017 a été marquée par de nombreux problèmes. Les nombreux chantiers en cours ont été souvent montrés du doigt. L'erreur de forage qui a provoqué l’inondation d'un tunnel porte Maillot et paralysé durant trois jours le RER A, un engin qui arrache une caténaire et perturbe le trafic du RER B et D sont les incidents les plus récents.

Personne ne remet en cause la nécessité des travaux mais il faut mieux les gérer, reconnait Alain Krakovitch, le directeur général du réseau SNCF Transilien.

Valérie Pécresse la présidente du Conseil régional d'Ile-de-France souhaite une meilleure coordination entre opérateurs et entreprises de travaux. Elle a aussi indiqué qu'elle préférerait des interruptions de trafic annoncées à l'avance plutôt que des trains qui circulent au ralenti et dont la fiabilité est à la merci du moindre incident de parcours.

Elle a aussi prévenu qu'une indemnisation des voyageurs devra être envisagée pour des incidents graves comme celui de la porte Maillot.