Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports en Ile-de-France : un peu moins de retards en 2019 mais encore des progrès à faire

-
Par , France Bleu Paris

La ponctualité dans les transports en commun s'améliore en 2019, selon le bilan présenté par Ile-de-France Mobilités mercredi. Malgré tout, les objectifs sont encore loin d'être atteints sur la plupart des lignes de RER et de trains.

La ponctualité est en baisse sur le RER C en 2019, avec plus de 11% de trains en retard
La ponctualité est en baisse sur le RER C en 2019, avec plus de 11% de trains en retard © Radio France - Stéphanie Berlu

Île-de-France, France

Quelles sont les lignes de RER, métro et train les plus touchées par les retards? Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), l'autorité organisatrice des transports dans la région, a présenté mercredi le bilan de la ponctualité dans les transports pour les six premiers mois de l'année 2019. Si globalement la situation s'améliore, les retards sont encore trop nombreux sur la plupart des lignes de trains et de RER. "Les chiffres sont plutôt bons mais le quotidien des voyageurs reste extrêmement pénible", reconnaît Valérie Pécresse. 

RER et Transilien : du mieux mais encore des progrès à faire

La tendance est à la progression sur les lignes de RER et de trains de banlieue, mais avec de fortes disparités selon les branches. A l'exception du RER C, la ponctualité s'améliore sur l'ensemble des lignes de RER. Notamment sur la ligne A où la régularité atteint 93%, soit une progression de près de 4 points. Ces progrès sont notamment dus à la nouvelle grille horaire et aux nouveaux trains à deux étages.

Sur les autres lignes de RER, malgré une légère amélioration, les retards restent importants et la ponctualité en dessous des objectifs fixés par Ile-de-France Mobilités. C'est le cas notamment sur la ligne D du RER qui compte près de 14% de trains en retard, 11% pour les lignes B et C. 

Côté Transilien, les retards diminuent sur toutes les lignes, à l'exception de la ligne P. Mais c'est la ligne R qui reste la moins régulière avec près de 14% de trains en retard. La situation est bien meilleure sur les lignes H, K et L, trois lignes qui ont bénéficié de nouveaux trains, d'importants travaux sur l'infrastructure et à de nouveaux horaires, plus adaptés. 

De bons résultats pour le métro

Globalement, la ponctualité des métros est bonne.  En 2019, toutes les lignes, à l'exception de la 13 ont atteint les objectifs de régularité. La ligne 13 qui est par ailleurs l'une des plus saturées du réseau avec les lignes 1 et 9. Ile-de-France Mobilités attend donc avec impatience le prolongement de la ligne 14 au Nord d'ici la fin de l'année. La RATP estime qu'il devrait faire baisser de 25% la fréquentation sur la ligne 13.

Mais pour les associations d'usagers, ces résultats ne reflètent pas vraiment la réalité du terrain. Elles plaident donc pour la mise en place d'un nouvel indicateur qui prenne en compte la saturation des trains. "Ces chiffres sous-estiment ce que vivent les usagers", déplore l'association Plus de Trains. "Ils ne tiennent pas compte des usagers laissés à quai quand le train est bondé". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu