Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transports parisiens : un milliard d'euros de pertes envisagé pour 2021

-
Par , , France Bleu Paris

Valérie Pécresse, présidente de l'autorité régionale des transports d'Île-de-France estime que les transports parisiens vont perdre un milliard d'euros en 2021 à cause de la crise du coronavirus.

Quai du métro parisien
Quai du métro parisien © Radio France - Hajera Mohammad

Île-de-France Mobilité estime sa perte à un milliard d'euros ses pertes pour l'année 2021. Un manque à gagner qui s'ajoute aux 2,24 milliards perdus en 2020. C'est ce qu'annonce Valérie Pécresse, présidente de l'autorité régionale des transports ce jeudi 4 décembre. Un chiffre évalué dans l'hypothèse où il n'y aurait pas de nouvelle vague de coronavirus.

"Nous avons pu constater en septembre un retour seulement de 65% des voyageurs sur le réseau souterrain et il va falloir rassurer le public pour les faire revenir." - Porte-parole à l'AFP

Le prix du pass navigo ne bougera pas

Valérie Pécresse assure que les voyageurs ne paieront pas pour compenser ces pertes. Tout comme entre les deux vagues de covid-19, son prix n'augmentera pas : "On a promis de rénover le RER B, tous les métros, on a le Grand ParisExpress qui arrive avec de nouvelles rames : jusqu'en 2028, on a énormément d'investissements à faire. Nous ne rembourserons l'avance de l'Etat qu'à partir de 2028".

Cette perte est due à un manque de recettes commerciales et le paiement d'une taxe sur la masse salariale. Un accord passé avec le gouvernement prévoit que l'Etat compensera les pertes de 2023. Il prévoit aussi une clause de revoyure pour les pertes de 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess