Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Transports scolaires en Normandie : la Région revoit les tarifs

En Normandie, 134.000 écoliers, collégiens ou lycéens empruntent une ligne de transport scolaire. Le conseil régional de Normandie qui gère les lignes depuis 2017 a décidé d'harmoniser les tarifs dans les cinq départements. Un tarif unique en 2020 se met en place progressivement.

Dans l'Eure, les tarifs augmentent. Ils baissent en Seine-Maritime dans le cadre de l'harmonisation du Conseil régional de Normandie
Dans l'Eure, les tarifs augmentent. Ils baissent en Seine-Maritime dans le cadre de l'harmonisation du Conseil régional de Normandie © Radio France - Laurent Philippot

Normandie, France

On ne voudrait pas vous gâcher vos vacances, mais la rentrée des classes, c'est dans moins de quatre  semaines. Cartables, trousses et agendas sont peut-être déjà prêts, mais avez-vous pensé à l'abonnement au transport scolaire ? 

Si vous avez oublié, pas de panique,  vous avez jusqu'au 31 août pour inscrire votre enfant sur le site dédié de la Région, après, il y aura une pénalité de 20 euros. 

Dans les services de la Région, l'activité estivale est intense pour les dossiers d'inscription "on a embauché 30 personnes dans les cinq départements" explique Franck Fanget, le directeur des transports publics routiers au Conseil régional de Normandie. 

Les cartes de transport seront envoyées à partir de mi-août et si vous ne la recevez pas avant la rentrée, les chauffeurs de car ont pour instruction de laisser monter votre enfant à bord pendant trois semaines, sous réserve qu'il/elle soit inscrit(e). 

Vers une harmonisation des tarifs

Depuis la loi NOtre, le Conseil régional est l'unique gestionnaire des transports scolaires (hors agglomérations), auparavant gérés par les Départements. En mars 2019, l'assemblée régionale a décidé d'harmoniser les tarifs : à partir de 2020, ce sera 120 euros pour les collégiens et lycéens, 60 euros pour les écoliers en primaire et les internes

"D'un département à l'autre, il y avait de grosses différences de tarifs" explique Franck Fanget, ce qui ne permet pas d'appliquer l'égalité de traitement prévue par la loi. Cela pouvait aller de la gratuité jusqu'à 250 euros par an. 

La rentrée 2019 est une période de transition, ce sera 110 euros dans l'Eure, l'Orne, la Manche et le Calvados et 125 euros en Seine-Maritime, où le tarif était le plus cher de Normandie et baisse de 5 euros. 

Les familles paient 10% du coût réel du transport scolaire" - Franck Franget, Conseil régional de Normandie

Si vous avez des enfants scolarisés dans le primaire dans le Calvados, il va falloir passer à la caisse, avec la fin de la gratuité. Pour éviter une charge financière trop importante, la Région échelonne cette hausse : 20 euros par an dès cette année, 40 euros en 2020 et 60 euros en 2021. 

Des aides possibles

Certaines collectivités (communes, communes de communes ou agglomérations), en tant qu'autorités organisatrices de second rang, peuvent prendre en charge une partie de l'abonnement au transport scolaire. "Une pratique très très forte, notamment dans le département de l'Eure" souligne le directeur des transports publics routiers. C'est d'ailleurs le choix qu'a fait la ville de Conches-en-Ouche, dans l'Eure. 

110 euros, ce n'est pas rien pour les familles dans le budget rentrée scolaire" - Jérôme Pasco, 1er adjoint

La commune remboursait déjà le transport scolaire pour les écoliers et les collégiens. À partir de cette année, elle applique aussi la gratuité pour les lycéens, soit une dépense de 35.000 euros pour la ville de 5.000 habitants. 

Cette prise en charge des transports scolaires est une démarche économique pour les familles et environnementale pour la planète explique Jérôme Pasco, 1er adjoint à Conches-en-Ouche

De nouveaux services

Contrairement à d'autres Régions, comme en Bourgogne-Franche-Comté, la Normandie n'a pas choisi la gratuité des transports scolaires. Le Conseil régional a préféré mettre en place une tarification sociale, qui existait jusqu'à présent uniquement dans l'Orne, étendue à toute la Normandie. Elle permet un abonnement à demi-tarif pour les familles dont le quotient familial / MSA est inférieur à 500 euros. 

De nouveaux services vont voir le jour, "il y a une volonté de monter le niveau de service de notre transport scolaire" détaille Franck Fanget, "des billets seront mis en place partout sur le territoire (ça n'existe pas encore dans la Manche et dans l'Orne) ou la géolocalisation pour savoir où est le car quand il est en retard" ou encore le renouvellement des points d'arrêt

Infos pratiques

Pour répondre aux nombreuses questions des utilisateurs, le conseil régional a mis en place une site internet avec notamment une foire aux questions. Les parents peuvent aussi téléphoner à un des cinq services de transports publics routiers. C'est le 02.22.55.00.10 pour le Calvados, l'Eure, la Manche et la Seine-Maritime et le 02.33.81.61.95 pour l'Orne. Il y a aussi un courriel : transports (suivi du numéro de votre département) @normandie.fr, et pit.transports@orne.fr dans l'Orne.