Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réseau Stan : le Grand Nancy veut tout remettre à plat

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Retards en cascade, suppressions de dessertes, les dysfonctionnements s'accumulent sur le réseau de transport urbain de la Métropole du Grand Nancy. Les syndicats tirent la sonnette d'alarme. Le vice-président de la Métropole en charge des mobilités réclame le respect du contrat signé avec Kéolis

Bus réseau stan transports en commun Réseau Keolis Grand Nancy
Bus réseau stan transports en commun Réseau Keolis Grand Nancy © Radio France - Laurent Watrin

La métropole du Grand Nancy réclame le respect des règles chez Kéolis, l'entreprise de transports en commun de l''agglomération de Nancy. Le vice-président en charge des mobilités s'inquiète des conditions de travail et du fonctionnement au sein de la société. Il souhaite aussi une mis à plat dans la construction des futures lignes de tram mais aussi des dessertes.

"Chacun le sait, chacun le ressent et notamment les usagers, depuis un an, le service Kéolis n'est vraiment pas à la hauteur des espérances du contrat initial. Le service est réellement dégradé" : voilà le constat que dresse Patrick Hatzig, vice-président de la Métropole du Grand Nancy en charge des mobilités. Il dénonce avec force un problème de management au sein de l'entreprise Kéolis, qui selon lui engendre des problèmes de fonctionnement : "je sens une ambiance un peu particulières chez Kéolis, et notamment chez les chauffeurs dont bon nombre sont en souffrance". 

Manque de chauffeurs ?

Kéolis Grand Nancy, qui gère le réseau aujourd'hui, emploie 490 chauffeurs, mais selon Didier Martins, délégué CGT , "il en manquerait au moins 30 pour assurer convenablement le service". Selon le délégué du personnel, Kéolis ne souhaite pas embaucher de nouveaux chauffeurs car aujourd'hui le délégataire attend des précisions sur le projet du futur tram.

Xavier Lemarié, directeur de Kéolis Grand Nancy réfute pour sa part la dégradation du service : "on s'est nettement amélioré depuis l'année dernière. Aujourd'hui 98 à 99% de nos services sont assurés. Nous avons embauché des conducteurs en CDD pour pallier les absences. Certes nous sommes toujours à l'écoute pour améliorer le service mais nous estimons répondre totalement aux attentes de notre partenaire la Métropole du Grand Nancy".

Il faut tout revoir

Patrick Hatzig n'est pas de cet avis : "nous ne somme pas satisfaits du service et nous souhaiterions tout remettre à plat dans la construction des lignes et des dessertes. On va taper du poing sur la table, sans autoritarisme, pour obtenir du délégataire un niveau de service qui soit à la hauteur du contrat signé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess