Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Trois opérateurs de trottinettes à Marseille, et pas un de plus

-
Par , France Bleu Provence

À partir du 21 octobre, seules les sociétés Circ, Voï et Bird pourront louer des trottinettes électriques en libre service à Marseille. La ville veut que "l'anarchie" cesse.

Les trottinettes à Marseille circulent au milieu des piétons
Les trottinettes à Marseille circulent au milieu des piétons © Radio France - David Aussillou

Marseille, France

La mairie a tranché : il n'y aura plus que trois opérateurs de trottinettes électriques à Marseille sur les 11 qui avaient candidaté. L'appel d'offre a penché en faveur de la société américaine Bird, de l'allemande Circ et de la suèdoise Voï. Tous les autres opérateurs et notamment le géant californien, Lime, précurseur à Marseille, n'ont pas été retenu. 

Les sociétés écartées doivent débarrasser leurs trottinettes de la chaussée d'ici le 20 octobre. "Notre déception est à la hauteur de notre engagement, affirme l'entreprise Lime. Nous sommes dans l'incompréhension de cette décision municipale".

Un maximum de 6.000 trottinettes 

C'est un grand coup de balai dans la ville alors que les trottinettes électriques en libre service ont été déployées de façon anarchique depuis le mois de janvier. Huit sociétés se partagent aujourd'hui encore le marché avec un total de 4.600 trottinettes. 

Les trois entreprises retenues par la municipalité seront limitées à 2.000 engins chacune. Elles se sont engagées sur les modes de fonctionnement, en s'efforçant d'assurer l'impossibilité de jeter les trottinettes à la mer grâce à un système de blocage de l'engin. 

Un accident par jour

Depuis l'arrivée de ce mode de transport à Marseille au début de l'année, l'anarchie règne chez les utilisateurs. Ils roulent sur les trottoirs, sur les rails des tramways, et en grande majorité sans porter de casques. Les marins-pompiers ont déjà dénombré 281 accidents liés à une trottinette, soit pratiquement un par jour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu