Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Trottinettes à Paris : "Une chasse brutale sera engagée contre les comportements dangereux"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Du nouveau pour réguler l’usage des trottinettes en libre-service et de toutes les nouvelles formes de mobilité à Paris. La mairie annonce notamment la future verbalisation des utilisateurs qui roulent sur le trottoir et la mise en place d'une redevance d’occupation de l’espace public.

Les utilisateurs qui roulent sur le trottoir seront désormais verablisés à hauteur de 135€
Les utilisateurs qui roulent sur le trottoir seront désormais verablisés à hauteur de 135€ © Radio France - Laëtitia Heuveline

La mairie de Paris présentait ce jeudi midi des "mesures d’urgence" pour réguler l’usage des flottes libres ou "free floating", les trottinettes et autres vélos et scooters en libre service. Selon le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, "une chasse brutale sera engagée contre les gens qui circulent sur les trottoirs. Tout comportement manifestement dangereux fera l’objet d’une amende de 135€ et désormais nous l’appliquons !" Les conducteurs qui filent sur les trottoirs seront verbalisés, tous comme ceux qui se garent n’importe comment.

Autre annonce : la création d’une redevance d’occupation de l’espace public pour les opérateurs. "De la même manière que l’on demande aux marchands qui sortent un étal de fruits et légumes sur le trottoir de s'acquitter d’une redevance, il sera aussi demandé aux opérateurs de solution de mobilité en libre service de payer cette redevance" explique Christophe Najdovski, maire adjoint aux Transports.

Les opérateurs seront désormais obligés de se déclarer. Sans déclaration préalable, toute installation sera interdite. La mairie espère leur faire signer une charte dans les prochaines semaines. 

Enfin, la mairie doit créer 2.500 places de stationnement. Il sera ensuite interdit de stationner ailleurs que dans les places dédiées. Un système de bonus/malus pour les utilisateurs pourrait être mis en place avec les opérateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu