Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Trottinettes électriques : découvrez les nouvelles règles fixées par le gouvernement

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Le gouvernement a publié, vendredi 25 octobre, un décret fixant les conditions d'utilisation et de circulation des trottinettes électriques. Elles seront désormais interdites sur les trottoirs, leur vitesse sera limitée et leur stationnement réglementé.

Des trottinettes électriques à Paris près du métro Strasbourg-Saint-Denis (photo d'illustration).
Des trottinettes électriques à Paris près du métro Strasbourg-Saint-Denis (photo d'illustration). © Radio France - Pontillon Thomas

France

Après plusieurs mois de réflexion et discussions, le gouvernement a publié, vendredi 25 octobre, un décret fixant les conditions d'utilisation et de circulation des trottinettes électriques. Depuis leur arrivée en France, ces "engins de déplacement personnel motorisés" - comme les appelle le gouvernement - posent de nombreux problèmes. Circulation, vitesse, stationnement... France Bleu vous détaille les nouvelles règles en vigueur, qui concernent aussi les gyroroues ou les hoverboard.  

A partir de 12 ans et sans passager

Le gouvernement a fixé dans son décret un âge minimum pour conduire une trottinette électrique. Il faudra donc avoir au moins 12 ans pour prendre le guidon. En cas de non-respect de cette règle, les parents ou la personne majeure qui a la charge de l'enfant risquent une amende de 135 euros. Il est également interdit de monter à deux sur une trottinette. En cas d'infraction, l'amende prévue par le décret est de 35 euros. Il en sera de même si vous conduisez votre trottinette avec vos écouteurs.

Pas de circulation sur les trottoirs

C'est une des mesures phares du texte publié au Journal officiel : les trottinettes sont désormais bannies des trottoirs. Elles ne pourront rouler que sur les pistes cyclables, les routes limitées à 50 km/h et les zones piétonnes. Si vous ne respectez pas ces dispositions, l'amende sera de 35 euros. Le décret prévoit cependant des aménagements possibles en fonction des villes. Les maires pourront ainsi décider de laisser les trottinettes rouler sur les trottoirs - à condition qu'elles circulent à la même vitesse que les piétons et sans les gêner - ou sur les routes limitées à 70 et 80 km/h. Dans le cas de ces routes à limitations de vitesse élevées, le conducteur de la trottinette devra porter un casque, sous peine d'une amende de 135 euros. Ils pourront également interdire les trottinettes sur certaines portions pourtant autorisées par le décret s'ils jugent que c'est trop dangereux. 

Pas plus de 25 km/h

L'autre mesure importante de cette réglementation concerne la vitesse des "engins de déplacement personnel motorisés". Le décret fixe une vitesse maximale de 25 km/h. En cas de dépassement, l'amende est salé : 1 500 euros, voire 3 750 en cas de récidive. Les constructeurs devront donc revoir leurs engins puisque certains sont prévus pour circuler à 40 voire 80 km/h. 

Le stationnement : "sans gêner les piétons"

Le texte prévoit également un encadrement du stationnement des trottinettes électriques, souvent abandonnées en plein milieu de la chaussée ou du trottoir. Elles pourront toujours y être garées mais "sans gêner les piétons" précise le texte. Cependant, les mairies auront la possibilité d'être plus strictes concernant les mesures de réglementation du stationnement. Par exemple, Paris avait déjà pris les devants en interdisant les stationnements sur le trottoir. Ils ne sont autorisés que sur les emplacements payants ou les places réservées aux motos et scooters. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu