Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Tunnel sous la Manche, un nouveau PC opérationnel pour gérer les crises

lundi 14 janvier 2019 à 2:46 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Dans les coulisses du tunnel sous la Manche, découvrons le tout nouveau Poste de commandement opérationnel d’Eurotunnel. Ce centre de gestion de crise sera testée cette semaine avec un exercice grandeur nature, qui va mobilier près de 1.500 personnes.

En cas de crise, Eurotunnel peut activer la salle de son PC opérationnel, où le préfet peut prendre le commandement des secours.
En cas de crise, Eurotunnel peut activer la salle de son PC opérationnel, où le préfet peut prendre le commandement des secours. © Radio France - Matthieu Darriet

Coquelles, France

Depuis Coquelles, près de Calais, entre son téléphone et son mur d’écrans, Pascal Donjean est un chef d’orchestre. Devant lui, les trains circulant dans le tunnel, les panneaux d’affichage pour les passagers, les horaires des navettes et puis tout ce qui peut impacter le trafic sur la plateforme : "J'ai des indicateurs de temps d'attente, de temps de passage dans les différents points de contrôles, de circulation des trains dans le tunnel. Il y a aussi le tableau de régulation des trains, et des caméras. On est toujours dans l'anticipation." 

Chacun sait jouer de son instrument, dans son domaine de spécialisation, et je m'assure que tout le monde joue en harmonie.  

Devant son mur d’écrans, Pascal Donjean est un chef d’orchestre, avec les trains circulant dans le tunnel, les panneaux d’affichage pour les passagers, les horaires des navettes et des caméras. - Radio France
Devant son mur d’écrans, Pascal Donjean est un chef d’orchestre, avec les trains circulant dans le tunnel, les panneaux d’affichage pour les passagers, les horaires des navettes et des caméras. © Radio France - Matthieu Darriet

Dans le bureau d’à côté, avec vue directe sur le terminal et ses navettes, Fabrice Florence gère, lui, les relations avec les clients, par les panneaux d’affichage ou les réseaux sociaux. "On peut aussi informer les clients directement par Sms, jusque dans le tunnel, pour le tourisme et le fret. Et ça fonctionne dans les deux sens. Les clients entrent en contact directement avec nous et on leur répond. Cela permet, par exemple,  de savoir qu'il y a un accident sur l'autoroute et que ça va provoquer des retards pour les camions."

Dans ce bureau, on gère toutes les relations avec les clients pour les informer des incidents notamment. Et c'est interactifs par Sms, twitter et panneaux d'affichage.  - Radio France
Dans ce bureau, on gère toutes les relations avec les clients pour les informer des incidents notamment. Et c'est interactifs par Sms, twitter et panneaux d'affichage. © Radio France - Matthieu Darriet

Gestion des clients et des trafics, ces informations sont suivies 24 h sur 24, jours sur 7 et en cas de crise, elles passent dans le PC Opérationnel d’à côté, où peuvent venir s’installer le samu, les pompiers, les gendarmes et le préfet, avec des lignes téléphoniques cryptées en lien direct avec le Ministère de l’intérieur.

Gérer tout type de crise

" Ça peut être un incident mineur, comme une personne malade dans une navette, ce qui bloque le départ de la navette suivante, raconte Jacques Gounon, le patron du tunnel.  Cela peut-être une caténaire qui se rompt. Ça peut être une invasion de migrants, comme nous l'avons connu, et puis il y a le cas extrême de l'incendie comme il y a dix ans. Et à ce moment là, il nous faut la capacité de réagir très rapidement."

Nombreux écrans, lignes téléphoniques cryptées... le PCO d'Eurotunnel est équipé pour gérer les crises, du malaise dans une navette, jusqu'au gros incendie dans le tunnel. - Radio France
Nombreux écrans, lignes téléphoniques cryptées... le PCO d'Eurotunnel est équipé pour gérer les crises, du malaise dans une navette, jusqu'au gros incendie dans le tunnel. © Radio France - Matthieu Darriet

La difficulté pour le tunnel,  c’est de coordonner les actions de secours et de prise en charge des passagers, des deux côtés de la Manche. Et c'est un défi, poursuit Jacques Gounon : "Nous devons faire travailler des services publics français et britanniques ensembles, de manière coordonnée. Il faut franchir la barrière de la langue, et les problèmes d'organisation différente. Par exemple, les pompiers britanniques n'ont pas le droit de toucher aux malades, contrairement aux Français. Seul leur samu peut intervenir. "

Et pour garder l’efficacité de ce savoir-faire, des exercices sont organisés régulièrement. Il y en a eu 28 depuis l’ouverture du tunnel.