Transports

Belfort : un convoi de 110m de long transporte l'une des plus grosses turbines à gaz du monde

Par Rebecca Gil et Hugo Flotat-Talon, France Bleu Alsace, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Elsass mardi 13 décembre 2016 à 17:27

Le convoi impressionnant de 110 mètres de long ne peut rouler qu'à 20 km/h maximum
Le convoi impressionnant de 110 mètres de long ne peut rouler qu'à 20 km/h maximum © Radio France - Jimmy Pourcelot

Vous l'avez peut-être aperçu ce mardi dans les rues de Belfort. Un convoi transportant une des plus puissantes turbines à gaz du monde : il est parti des ateliers belfortains de General Electric. Il est parti direction Strasbourg dans un premier temps, avant d'embarquer pour le Japon.

Pas de problème d'excès de vitesse pour ce convoi : il circulera à 20km/h maximum. Et encore, quand tout se passe au mieux ! Parce qu'on ne manœuvre pas un convoi de 800 tonnes et de 110 mètres de long aussi facilement qu'une voiture Peugeot ! Ce mardi matin, pas moins de 25 personnes sont à pied d'oeuvre pour assurer le transport d'une turbine à gaz de General Electric entre Belfort et Strasbourg. "On a préparé ça depuis deux ans, c'est beaucoup de travail, tout est calculé, il faut même respecter des timing précis, explique David Leprêtre, chargé d'affaires de l'entreprise Scalès, qui s'occupe du transport. "Tout est un obstacle pour ce genre de convoi : la largeur des routes, leur état, les voitures... On doit s'affranchir de chaque obstacle dans notre progression". Ses collègues et lui mettront sept jours pour emmener la turbine jusqu'à Strasbourg, avant un transport en bateau jusqu'au Japon. Pas moins de deux tracteurs et deux pousseurs ont aussi été mobilisés.

Chaque manœuvre est impressionnante ! On ne voit pas ça tous les jours !

— Jimmy, étudiant en travaux publics, passionné de poids lourds

Ce mardi, des curieux sont mêmes venus voir ce convoi au départ de l'usine belfortaine. Appareil photo à la main, Jimmy, un jeune étudiant en travaux public s’extasie, et ne rate pas une miette du spectacle : "On ne voit pas ça tous les jours ! Alors dès que je sais qu'un convoi de ce genre sort d'usine, je viens. Ça me permet de voir en détails la traversée de Belfort, les virages, les montées, les pentes... C'est intéressant de voir la manière dont ils manœuvrent ce genre d'engin". Avec un ami retraité, passionné de poids-lourds comme lui, ils suivent même à pied le convoi sur quelques kilomètres. De quoi observer quelques manœuvres impressionnantes. Sur le pont de Cravanche par exemple, les conducteurs ont eu besoin de près de trois quarts d'heure pour faire passer le convoi. "On a aussi réservé des places spécifiques de parking pour le convoi tout le long du trajet jusqu'à Strasbourg. Vous imaginez, un convoi de 110 mètres, ça ne peut pas se garer partout !", explique David Leprêtre.

Reportage de Rebecca Gil au départ du convoi

Mieux vaut ne pas se retrouver coincé derrière le camion ! - Radio France
Mieux vaut ne pas se retrouver coincé derrière le camion ! © Radio France - Rebecca Gil

55 turbines géantes sorties de chez General Electric en 2016

Si l'expérience est exceptionnelle, ce n'est pas une première pour les équipes de General Electric. Cette année, pas moins de 55 turbines ont été exportées à l'étranger. Cette turbine de gaz 9-HA — c'est son nom — est d'ailleurs la septième fabriquée dans les ateliers belfortains, une fierté pour Thierry Dantec, responsable des transports à GE en Europe : "C'est une fierté belfortaine, mais aussi française. C'est une reconnaissance de notre savoir-faire, et notre expertise dans le domaine industriel et logistique". D'ailleurs, ce vendredi, une autre 9-HA se dirigera vers Strasbourg. Elle embarquera ensuite pour le nord du Pakistan. C'est la première fois que deux convois General Electric seront sur la route en même temps pour Strasbourg. L'an prochain, la prévision d'activité est revue à la hausse : 65 turbines seront fabriquées à Belfort. Des embauches sont prévues dans les prochains mois pour renforcer les équipes.

"C'est une fierté belfortaine et française, une reconnaissance de notre expertise" - Thierry Dantec, responsable transports GE Europe