Transports

L'échangeur autoroutier prévu pour 2022 à Saint-Paul-Trois-Châteaux

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 31 janvier 2017 à 18:11

Un échangeur autoroutier est prévu pour 2022 à Saint-Paul-Trois-Châteaux, près du rond-point de l'Ovalie.
Un échangeur autoroutier est prévu pour 2022 à Saint-Paul-Trois-Châteaux, près du rond-point de l'Ovalie. © Radio France - Mélanie Tournadre

Un échangeur autoroutier est bien prévu dans le Sud Drôme pour 2022. L'étude d'opportunité réalisée par Vinci doit se terminer dans un mois mais on sait désormais que cet échangeur devrait être installé à Saint-Paul-Trois-Châteaux, à la limite de la commune de Pierrelatte.

Vous allez payer plus cher pour rouler sur l'autoroute à partir de ce mercredi 1er février. La hausse du prix des péages, de 0,8% en moyenne, doit servir à rénover le réseau autoroutier français et à construire de nouveaux échangeurs, notamment dans la Drôme. Deux demi-échangeurs son prévus dans le nord de la Drôme et un échangeur complet (nord/sud), dans le sud du département.

Un projet d'échangeur près du rond-point de l'Ovalie

Un échangeur autoroutier est prévu en 2022 à Saint-Paul-Trois-Châteaux, à la limite de la commune de Pierrelatte. - Radio France
Un échangeur autoroutier est prévu en 2022 à Saint-Paul-Trois-Châteaux, à la limite de la commune de Pierrelatte. © Radio France - Mélanie Tournadre

L'étude d'opportunité, menée par Vinci pour déterminer si le projet est réalisable d’un point de vue technique et économique, doit se terminer d'ici le mois de mars. Elle coûte 200.000 euros et elle est financée à 25% par Vinci, 10 % par le Conseil départemental de la Drôme, 10% par celui l'Ardèche ; le reste est payé par les deux communes de Saint-Paul-Trois-Châteaux et Pierrelatte.

Cet échangeur est prévu pour 2022 sur la commune de Saint-Paul-Trois-Chateaux, à la limite de Pierrelatte. "Il serait entre le Canal de Donzère-Mondragon et l'A7 et il arriverait sur le rond-point de l'Ovalie, celui de la déchetterie" explique Jean-Michel Catelinois, le maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux. "_Cet échangeur serait en plein milieu de notre parc d'activités des Pâtis qui doit voir le jour cette anné_e ; des entreprises m'ont déjà appelé pour me dire qu'elles étaient intéressées par une installation ici".

Un trafic estimé de 8.470 véhicules par jour en 2023

Selon cette étude d'opportunité réalisée par Vinci, le trafic estimé par jour sur cet échangeur est important : "8.470 véhicules par jour en 2023, près de 10.000 véhicules par jour en 2036 ; des chiffres qui plaident pour cet échangeur chez nous" insiste Marie-Pierre Mouton, maire de Pierrelatte. Elle en est convaincue, "cet échangeur est une source de dynamisme économique et touristique pour la Drôme provençale et le Sud Ardèche". D'après l'étude d'opportunité, "cet échangeur permettrait de délester la Nationale 7" explique Jean-Michel Catelinois.

"750 voitures et 100 camions en moins par jour sur la Nationale 7"

Un projet à 20 millions d'euros

Cet échangeur dans le Sud Drôme coûterait 20 millions d'euros. Le Conseil départemental de la Drôme s'est engagé à mettre 5 millions d'euros, la Région Auvergne-Rhône-Alpes mettrait 2 millions d'euros. La commune de Pierrelatte et celle de Saint-Paul-Trois-Châteaux apporteraient 2,9 millions d'euros chacune. Vinci, notamment grâce à la hausse du prix des péages, mettrait 7 millions.

Pierrelatte et Saint-Paul-Trois-Châteaux espèrent tout de même convaincre le Conseil départemental de l'Ardèche de mettre la main au porte-monnaie ; ce qui permettrait aux deux communes de revoir leur investissement légèrement à la baisse.