Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Exercice de sécurité dans le tunnel du Pas de l'Escalette

mardi 4 octobre 2016 à 19:03 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

L'autoroute A75 sera coupée dès 20h ce mercredi soir jusque tard dans la nuit à hauteur du tunnel du Pas de l'Escalette (Hérault). Des travaux sont prévus et un exercice de sécurité réalisé pour tester l'efficacité des plans de secours

Le tunnel du Pas de l'Escalette fermé dans la nuit de mercredi à jeudi
Le tunnel du Pas de l'Escalette fermé dans la nuit de mercredi à jeudi © Maxppp -

Lodève, Hérault, France

Impossible de passer par le tunnel du Pas de l'Escalette dans la nuit de mercredi à jeudi. Il sera coupé à la circulation en raison d'un exercice de sécurité destiné à tester une opération de secours en cas de panne électrique.

Le scénario prévoit une vaste coupure de courant à l'intérieur du tunnel, pendant laquelle les pompiers devront intervenir. Le trafic sera interrompu dans ce secteur dès 20h et jusqu'à 3h du matin au moins. L'opération va mobiliser une quarantaine de personnes : pompiers, gendarmes, services de la préfecture.

Ce genre d'exercice est une obligation réglementaire, explique Magali Caumon, sous-préfète de Lodève.

Un exercice grandeur nature

Pour les voitures, un itinéraire de substitution est prévu. Mais il sera interdit aux camions.

En même temps, des travaux seront menés sur le réseau électrique, ce qui permet de limiter les nuisances.

Les transporteurs ont été avertis et les voitures auront un itinéraire de substitution, explique la Sous-préfète Magali Caumon