Transports

Un nouveau moyen de transports à Metz : le vélo taxi

Par Julie Seniura, France Bleu Lorraine Nord mardi 2 août 2016 à 18:37

Dominique est l'un des conducteurs des vélos-taxis Happy Moov à Metz.
Dominique est l'un des conducteurs des vélos-taxis Happy Moov à Metz. © Radio France - Julie Seniura

Les vélos-taxis se développent de plus en plus dans les villes de France. Après Paris, Lille, Toulouse, Bordeaux ou Reims, la société Happymoov part à la conquête de Metz. Une autre manière de se déplacer... et de découvrir la ville.

Il y a les pousse-pousse en Chine ou à Madagascar, les tuk-tuk au Cambodge ou en Thaïlande... et désormais, il y a les Happymoov à Metz ! Deux vélos-taxis vous emmènent dans le centre de la capitale mosellane, le service a été lancé ce mardi 2 août. Il suffit de réserver par téléphone, ou de héler le chauffeur, à l'ancienne.

C'est Sandrine Bertrand qui se lance dans l'aventure : elle dirige l'antenne messine du réseau Happymoov, a investi dans les deux vélos-taxis (10.000 euros pièce tout de même !), et a recruté trois chauffeurs. Mais elle espère se développer encore, surtout que tout le monde peut être intéressé : de la mère de famille au touriste de passage.

"On peut réserver un vélo avec chauffeur pour tout un tas de choses : faire ses courses, emmener son chat chez le vétérinaire... Mais on va aussi proposer des circuits touristiques : le pilote pourra raconter aux passagers l'histoire des bâtiments, il les déposera devant, les attendra, et les emmènera vers un autre site. C'est un bon moyen de visiter la ville en prenant son temps".

Sandrine ne veut pas faire de concurrence aux taxis ou aux bus : les trajets sont bien plus courts, 1 ou 2 kilomètres tout au plus, et dans des endroits pas forcément desservis par les voitures ou les transports en commun.

Complément de revenus

Les trois chauffeurs, eux, encaisseront l'intégralité du montant de leurs courses. Parmi eux, Dominique, 47 ans, en pleine reconversion professionnelle : il était pâtissier de métier, mais a abandonné à cause des conditions de travail difficiles. "Avec ce système, c'est impeccable : on a des horaires modulables. A mon âge, je préfère privilégier la vie de famille que je ne pouvais plus avoir dans la restauration".

Le profil des chauffeurs est souvent le même : demandeurs d'emploi, personnes en activité qui veulent compléter leurs revenus, ou étudiants à la recherche d'un job. Tous ont le statut d'auto-entrepreneur, ce qui leur permet de ne travailler que quelques heures par semaine.

Sandrine Bertrand et ses drôles de pilotes - Radio France
Sandrine Bertrand et ses drôles de pilotes © Radio France - Julie Seniura

Un moyen de transport écolo

Il faut être un peu sportif aussi... Mais il y a un secret : les vélos-taxis ont une assistance électrique, qui aide le pilote à pédaler facilement dans les pentes, ou quand il transporte deux personnes.

Comptez entre 3 et 7 euros le trajet, selon la distance et le nombre de personnes (2 maximum). Mais il est aussi possible de privatiser un vélo-taxi pour une occasion spéciale : enterrement de vie de garçon, journée shopping entre copines... Sandrine et ses chauffeurs vont tenter de répondre à toutes les demandes, même les plus farfelues !

Vous pouvez retrouver les coordonnées des vélos-taxis de Metz sur la page Facebook ou sur le site de Happymoov, ou alors contacter Sandrine Bertrand par mail : metz@happymoov.com et par téléphone : 07 68 26 14 02.