Transports

Un nouveau système de sécurité dans le tunnel du Mont-Blanc

Par Romain Dézèque, France Bleu Pays de Savoie vendredi 13 janvier 2017 à 5:21

Le nouveau centre de pilotage du système de sécurité
Le nouveau centre de pilotage du système de sécurité © Maxppp - Maxppp

Depuis un mois, un nouveau logiciel informatique gère des milliers d'objets connectés sous le contrôle de trois opérateurs. Après trois années de développement et une année de test, il permet un gain de temps pour intervenir sur n'importe quel incident dans le tunnel du Mont-Blanc.

Le tunnel du Mont-Blanc (Haute-Savoie) améliore la sécurité avec un nouveau système de pilotage informatique appelé LOGOS (acronyme de localiser, organiser et gérer les opérations de sécurité, ndlr). Il analyse en permanence les 36.000 données qui remontent des 157 caméras et des 4.000 capteurs situés dans le tunnel. Après trois années de développement et une année de test, il permet un gain de temps pour intervenir sur n'importe quel incident. "Si un véhicule s'arrête dans l'ouvrage, l'opérateur va être alerté par le système. Et en quelques clics, il va pouvoir abaisser les barrières, mettre en place la signalisation adaptée, déclencher la ventilation et alerter les secours" explique Cédric Petitcolin, ingénieur en charge de la sécurité du tunnel.

Depuis le terrible incendie du 24 mars 1999 qui a coûté la vie à 39 personnes et entraîné la fermeture du site pendant trois ans, la sécurité est l'obsession des sociétés gestionnaires, la française ATMB et l'italienne SITMB. Toutes deux ont investi quatre millions d'euros sur quatre ans pour la conception, le développement et le test de Logos. En 2016, près de 2 millions de véhicules ont emprunté le tunnel dont 1.3 million de voitures et motos, 575.000 camions et 14.700 autobus.

Le reportage de Luc Besançon