Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un nouveau système de vélos en libre-service arrive à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Zébullo arrive à Reims, ce vendredi 7 juin. C’est le nouveau système de vélos en libre-service. Il s’agit cette fois de vélos électriques. Le service a été présenté à la presse ce lundi matin.

Zébullo arrive à Reims
Zébullo arrive à Reims © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Des vélos, électriques, vont être proposés aux Rémois en libre-service, à partir de ce vendredi 7 juin.  Ce nouveau service a été présenté ce lundi matin par Champagne Parc Auto. La société d'économie mixte s'est associée à l'entreprise Ecovélo.  Dans l'immédiat, ce sera plutôt un test : 30 vélos vont être disponibles sur cinq stations, dans le centre ville. En septembre, il y aura 120 vélos pour dix stations et dans le courant de l'année prochaine, 20 stations accueilleront un total de 350 vélos.

La présentation de Zébullo
La présentation de Zébullo © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le principe ne change pas : il faut télécharger une application. Le vélo est géolocalisé. Tant qu’il n’est pas revenu à une station, le compteur continue de tourner… Mais la grande nouveauté, c’est que les stations elles-mêmes sont très simples. Les batteries ne seront pas chargées dans les stations, mais par les utilisateurs, explique Olivier Guinot, le directeur général de Champagne Parc Auto : « dans la phase initiale, c’est nous qui allons changer les batteries au fur et à mesure. Ensuite, les abonnés qui auront choisi l’option électrique  se verront confier une batterie et un chargeur, moyennant une caution de 150 euros.  Ce sont eux qui chargeront leur propre batterie, chez eux, ou à leur travail ». 

La tarification, elle aussi, va évoluer. A terme, l'abonnement sera de 30 euros par mois, ou 90 euros par an.  Il donnera la possibilité d'avoir 30 minutes gratuites, puis 1 euro 50 par demi-heure. On pourra aussi louer un vélo au coup par coup : forfait flash, à deux euros par demi-heure, forfait jour à quatre euros par jour, et 1,50 euro la demi-heure

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu