Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Un projet de liaison fluviale entre Royan et Bordeaux à l'étude

lundi 11 juin 2018 à 17:00 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu La Rochelle

La Communauté d'Agglomération de Royan envisage de créer une navette directe vers Bordeaux, sur l'Estuaire et sur la Garonne, grâce à un catamaran à grande vitesse. Un prototype a été mis au point par une société rochelaise, il effectue ses premiers essais ce mardi après-midi.

Le prototype de navette fluviale entre Royan et Bordeaux
Le prototype de navette fluviale entre Royan et Bordeaux - A2V

Bordeaux, France

Développer le transport de voyageurs par voie maritime entre Royan et Bordeaux, l'idée n'est pas nouvelle, mais a été relancée par la CARA, la Communauté d'Agglomération de Royan-Atlantique. Ce projet de liaison fluviale avance : les premiers essais ont lieu ce mardi après-midi dans les eaux de l'Estuaire, autour de Royan. 

L'idée est de mettre en place, principalement pour les déplacements professionnels, une navette directe sur l'Estuaire et sur la Garonne ,qui relierait  le port de Royan à la place des Quinconces en 1h 45 . _" Actuellement, pour rallier les deux villes en voiture, avec les encombrements habituels, il faut trois heures aller, trois heures retour,  _argumente Jean-Pierre Tallieu, le président de la CARA et vice-président du Conseil départemental de Charente-Maritime, en charge de la mer. Il faut donc trouver des accès sans véhicule, pour des gens qui essentiellement, souhaitent aller à Bordeaux pour le travail". 

Faire un aller-retour Royan-Bordeaux en voiture pour des raisons professionnelles, c'est une journée de foutue. — Jean-Pierre Tallieu, le président de la Communauté d'Agglomération de Royan  et vice-président du conseil départemental de Charente-Maritime. 

Un billet autour de 50 euros

Cette navette serait assurée par un catamaran à grande vitesse, mis au point par la société A2V, basée à la Rochelle. Ce bateau de 10 mètres 50 de long peut atteindre, grâce au concept de portance aérodynamique, les 40 à 50 noeuds (c'est à dire + de 90 km/h ). D'une capacité de 25 à 30 passagers maximum , il pourrait aussi supporter les chocs avec les troncs d'arbres et autres embâcles que charrient les eaux de l'Estuaire. Ce modèle intéresse par ailleurs d'autres clients : il vient d'être vendu pour des croisières sur le Lac Léman, et pour  transporter le personnel de Total vers ses plateformes pétrolières.  

L'intérieur de ce catamaran à grande vitesse, prototype pour la liaison Royan-Bordeaux - Aucun(e)
L'intérieur de ce catamaran à grande vitesse, prototype pour la liaison Royan-Bordeaux - A2V

Reste à  présent à procéder aux derniers réglages techniques, puis à voir quel pourrait être le prix du billet "Je viens de demander une étude  chiffrée pour établir le coût du passage", explique Jean-Pierre Tallieu. "Autour de 50 euros, ce serait un prix raisonnable, selon lui, à comparer au coût d'un trajet en voiture, si l'on met bout à bout l'essence, l'autoroute et le stationnement." 

"Une idée simple pour rentrer dans Bordeaux, et pour en sortir, sans sa voiture" Jean-Pierre Tallieu, président de la CARA

Les élus du pays royannais ont prévu de rencontrer dans les semaines qui viennent leurs collègues de la Métropole bordelaise pour peaufiner le projet. Un projet qui pourrait aboutir, si tout va bien , dans un an: mise en service espérée au plus tard à l'automne 2019.

En attendant, ce catamaran arrive ce mardi soir à Bordeaux. Il restera à quai pendant toute la durée de Bordeaux fête le vin , amarré à hauteur de la Cité du Vin.