Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Un remonte-pente électrique pour vélo conçu par des étudiants de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un groupe d'étudiants de l'ENSEM, école d'ingénieurs à Nancy, est en train de concevoir un rail motorisé pour aider les vélos à monter une pente. La Métropole du Grand-Nancy s'intéresse déjà à ce projet qui pourrait compléter l'offre publique des transports.

Sur le plateau de Nancy-Brabois, les vélos des étudiants sont plutôt rares en ce moment.
Sur le plateau de Nancy-Brabois, les vélos des étudiants sont plutôt rares en ce moment. © Radio France - Laurent Watrin

Nancy, France

Imaginez un système motorisé pour nous aider à pédaler sur une pente avec un vélo classique. C'est le concept sur lequel travaille un groupe d'étudiants de l'ENSEM, école publique de l'énergie, située sur le plateau de Brabois.

17 futurs ingénieurs en électricité, en mécanique et en systèmes numériques espèrent concrétiser le VRAM, Vélo Rail à Assistance Motorisée, dans quelques mois. Le projet reste un concept pour l'instant.

Si tout va bien, le prototype pourrait sortir en juin 2019. Le système serait présenté au public lors de la fête du vélo de la Métropole du Grand-Nancy. L'idée permettrait de résorber un des points noirs de la circulation dans l'agglomération : la difficulté de faire du vélo sur les hauteurs.

La localisation de l'école d'ingénieurs a inspiré directement le projet : les étudiants qui voyagent à vélo eux-mêmes pourraient profiter d'un tel système pour monter sur le plateau de Brabois. Ce serait une alternative moins coûteuse que d'acquérir un vélo électrique.

Un vélo rail motorisé pour compléter l'offre de transports à Nancy

Cédric Laurent, enseignant-chercheur à l'origine du concept, imagine déjà la suite : "On pourrait proposer le système dans l'offre de mobilités du Grand-Nancy". Le chef de projet a rencontré Malika Dati, l'élue de la Métropole lorraine en charge du comité de réflexion sur les mobilités. 

Le VRAM a déjà sa page facebook et un financement participatif est lancé sur internet. - Aucun(e)
Le VRAM a déjà sa page facebook et un financement participatif est lancé sur internet. - Laurent Watrin

Le groupe de travail de l'ENSEM aimerait bien aboutir le projet pour le faire coïncider avec le calendrier des travaux du futur tram de Nancy.

Techniquement, le VRAM propose une glissière enterrée dans le sol, sur laquelle reposerait un moteur électrique capable de s'accrocher à un vélo classique, afin d'aider l'utilisateur à pédaler. 

Le tracé de ce "remonte-pente" pour bicyclette pourrait traverser la forêt, sur les hauteurs de Nancy et Vandoeuvre. "Moins lourd à réaliser que sur la voirie", remarque Cédric Laurent.  

ll faut prouver que ça marche d'ici 3 ans"

Associer les étudiants des écoles du technopôle dans ce genre de projet concret représente un enjeu pour les collectivités locales. La Métropole du Grand-Nancy voit l'immense majorité de ses étudiants quitter la région après leurs études. Pour Simon, étudiant en première année à l'ENSEM, "ce projet peut donner envie de nous impliquer dans la ville".

Une plateforme de financement participatif soutient le projet et le rend plus visible.

En attendant un nouveau service, les étudiants du Grand-Nancy peuvent profiter de tarifs réduits sur les vélos en location. - Radio France
En attendant un nouveau service, les étudiants du Grand-Nancy peuvent profiter de tarifs réduits sur les vélos en location. © Radio France - Laurent Watrin

En bon chef d'équipe, Cédric Laurent se montre attentif au calendrier serré : "Nous avons trois ans pour sortir un prototype, prouver que ça marche, le tester en conditions réelles et déposer un brevet".

Cédric Laurent, chef de projet

Dans les années à venir, le chantier métropolitain sera l'occasion de diversifier les modes de transports, surtout quand des bus monteront à Brabois, en attendant la mise en service du nouveau tram sur rail. 

Pour lancer le "Vram" avant le tram, les étudiants motivés de l'ENSEM risquent d'avoir la tête dans le guidon, comme disent les cyclistes habitués à l'effort. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu