Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Panne à Montparnasse : un TGV bondé bloqué en gare de Dax, en partie évacué

dimanche 29 juillet 2018 à 17:50 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

A cause de la panne à la gare Montparnasse à Paris, un TGV a été pris d'assaut par des voyageurs ce dimanche, et a été bloqué à Dax (Landes) pour des raisons de sécurité. Environ 150 personnes ont été évacuées ou empêchées de monter dans le train.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Vincent Isore

Dax, France

Un TGV plein à craquer a été bloqué pendant 1 heure ce dimanche en gare de Dax (Landes), vers 14h, a appris France Bleu Gascogne auprès de la SNCF. Environ 150 personnes ont dû quitter les voitures ou sont restées à quai, avant d'être redirigées vers des TER en direction de Bordeaux ou acheminées par des bus de remplacement.

Cet incident est lié à la panne d'alimentation qui affecte la gare Montparnasse à Paris depuis vendredi. Peu de trains permettant de relier le Sud-Ouest à Paris ce dimanche, le TGV en provenance d'Hendaye (Pays Basque) et l'autre en provenance de Tarbes (Hautes-Pyrénées) à destination de Paris étaient déjà bondés à leur arrivée en gare de Dax où ils ont été raccordés.

Lors de son arrêt à Dax, les contrôleurs ont estimé que les conditions de sécurité n'étaient plus réunies : il y avait trop de monde. Ils ont donc demandé à certains passagers de descendre. Elles ont pu prendre des trains TER en direction de Bordeaux. Et le TGV a alors pu repartir, avec une heure de retard, direction Bordeaux puis Paris.