Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Sécurité Routière : journée #TousResponsables mercredi 18 septembre

Un tiers des tués sur les routes de l'Hérault sont des conducteurs de deux roues

-
Par , France Bleu Hérault

France Bleu et France 3 vous propose ce mercredi une journée spéciale sécurité routière sur le thème " tous responsables". Dans l'Hérault on déplore 46 morts depuis le début de l'année ( chiffre arrêté fin août) dont un tiers de deux roues (vélo, scooter, moto).

Collision entre une moto et un tramway de Montpellier
Collision entre une moto et un tramway de Montpellier © Maxppp -

Hérault, France

À l'occasion de la journée spéciale sécurité routière en association avec France 3, France Bleu s’intéresse à l’accidentalité routière dans l'Hérault. On est encore loin des objectifs fixés, à savoir une cinquantaine de tués par an, mais il faut tout de même reconnaître que les statistiques s'améliorent. La moyenne de ces dernières années se situe autour de 80 morts. Il faut se souvenir que c'est en 2011 que l'Hérault est passé pour la première fois sous la barre des 100 tués et qu'en 2001, on déplorait 179 morts.

Tendance pour l'année 2019

L'année 2019 a plutôt bien démarré puis la situation s'est dégradée au printemps avec 221 accidents et 21 morts sur la période avril-mai-juin. On a enregistré une légère baisse du nombre de tués en juillet et août, malgré le surcroît de trafic lié a la période estivale. Fin août, on totalisait près de 600 accidents et 46 morts dont un tiers de deux roues, qui payent toujours un lourd tribu, et un quart de piétons : 16 conducteurs de deux roues (vélo, scooter, moto) et 13 piétons ont perdu la vie depuis le début de l'année.

La D612, route la plus meurtrière

La majorité des accidents se concentrent sur la partie sud du département, une large bande littorale. Selon une étude de la Ligue contre la violence routière, la D612 qui relie Montpellier à Sète est la route la plus dangereuse avec 43 morts entre 2006 et 2015 suivie de la D32 entre Montagnac et Saint-Martin-de-Londres avec 28 victimes sur la même période. La D612, qui relie Lunel à La Grande-Motte, affiche le plus grand nombre de morts par kilomètres de voies, soit 12 tués sur seulement 13 kilomètres.

Le fléau du portable 

Le portable est à l'origine d'un accident corporel sur dix. Depuis le début de l'année dans l'Hérault, 7.294  personnes ont été contrôlées avec un téléphone entre les mains alors qu'elles conduisaient. En zone gendarmerie, ou l'on observe le plus grand nombre d'infractions, le chiffre est en augmentation de 15% par rapport à la même période de 2018. 

"Pres de 8.000 infractions au portable dans l'Hérault depuis le début de l'annéeé

Téléphoner au volant multiplie par trois le risque d'accident. Lire un message, c'est pire : vous multipliez le risque par 23. Rappelons que conduire avec un téléphone à la main est passible d'un retrait de trois points sur votre permis et de 135 euros d'amende. Vous ne serez pas verbalisé si vous utilisez le bluetooth en revanche. En cas d'accident cela pourra être considéré comme une circonstance aggravante. 

Choix de la station

France Bleu