Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Un week-end chargé pour le PC Central des autoroutes APRR-AREA, à Saint-Apollinaire

-
Par , France Bleu Bourgogne

C'est ce 3 août la journée la plus difficile de l'été sur les grands axes français. A Saint-Apollinaire, le PC central du groupe autoroutier APRR-AREA.l'attend de pied ferme. Il gère 2223 kilomètres d'autoroutes.

La salle du PC central des autoroutes APRR-AREA.
La salle du PC central des autoroutes APRR-AREA. © Radio France - Jacky Page

Saint-Apollinaire, France

Ce samedi de grand chassé-croisé des juillettistes et des aoûtiens est classé noir dans le sens des départs, rouge dans le sens des retours dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et sur l'arc méditerranéen, et orange partout ailleurs. Il y aura donc du monde sur les autoroutes. Le personnel du PC central du groupe autoroutier APRR-AREA, à Saint-Apollinaire, veille au grain.

Quand on entre dans la salle du PC, on remarque aussitôt la vaste mosaïque d'écrans où s'affichent les principales informations du trafic, que suivent les opérateurs, sous la direction de leur responsable, Olivia Burgaud. « On a un écran principal qui nous permet d’avoir toutes les informations en tout point du réseau, que ce soient les affichages sur panneaux lumineux, les débits de véhicules, tous les événements, incidents, accidents ». Sans oublier la notion du trafic avec l’affichage du schéma du réseau. Les couleurs indiquent la densité des véhicules. Plus c’est foncé, plus c’est chargé.

Un réseau jalonné par 600 caméras

Des dispositifs de comptage dans la chaussée permettent de connaître le nombre de véhicules par heure, le pourcentage de véhicules longs, la vitesse moyenne. Des capteurs météo fournissent des informations sur la température du sol. Sur le terrain, le ballet incessant des patrouilleurs permet de faire remonter les informations, et d'intervenir le plus rapidement possible pour évacuer par exemple un objet tombé sur la chaussée. En hauteur, des caméras montrent en temps réel le défilement des véhicules. Il y en a 600 réparties sur le réseau. « Un opérateur ne se servira pas des caméras pour surveiller le réseau en anticipation. Par contre, dès qu’il y a un événement, il pourra mettre la caméra sur l’événement pour suivre son évolution ».

Itinéraires de substitution et régulation de vitesse contre les bouchons

Les messages que vous voyez s’afficher sur les panneaux lumineux au-dessus de l’autoroute sont rédigés selon leur localisation par l’un des trois PC régionaux installés à Nemours, Besançon et Genay.  En cas de problème majeur, l'opérateur Fabrice Beaupoil, au PC central, peut envisager des mesures : « nous on va plutôt mettre en route les grandes mesures, comme un itinéraire de substitution si l’autoroute était coupée, pour privilégier l’A5, l’A31 pour descendre en direction de Lyon, plutôt que l’A6 ».

Pour retarder la formation des bouchons, Olivia Burgaud dispose par ailleurs de la régulation automatique des vitesses : « quand le trafic atteint un certain seuil, on abaisse les vitesses. Ça permet d’avoir une meilleure répartition des véhicules sur l’ensemble des voies, et puis le fait d’éviter de doubler aussi souvent, ça évite l’effet accordéon ».

Un centre pour gérer les appels téléphoniques

Dans une autre salle, le centre d'informations téléphoniques reçoit les appels des usagers. Parfois originaux, comme cette conversation que vient d'avoir l'opératrice Catherine Gueneau : « une cliente me posait la question de savoir si elle pouvait s’arrêter sur une aire, et pour manger, utiliser un barbecue. Je lui ai dit que non, par mesure de sécurité, puisqu’un barbecue pouvait provoquer de la fumée et gêner la visibilité sur les voies de circulation ». Sans compter le risque d’incendie sur des aires où la végétation a beaucoup souffert de la sécheresse.

En ce jour de forte affluence, le PC central du réseau APRR-AREA vous recommande par ailleurs de bien vous répartir en arrivant à un péage. On constate en effet une fâcheuse tendance des automobilistes à s’agglutiner sur les voies de droite, aux péages. Enfin, vous obtiendrez des informations sur votre parcours et les conditions de circulation, en vous connectant sur le fil Twitter voyageaprr, sur le site aprr.fr, ou encore en appelant le 3620.

Choix de la station

France Bleu