Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une année noire sur les routes de Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le nombre de morts sur les routes de Charente-Maritime ne cesse d'augmenter : 44 morts depuis le début janvier. 5 personnes ont été tuées cette semaine dans des accidents. C'est "insupportable" selon la préfecture, qui annonce une multiplication des contrôles.

Ce motard contrôlé à 139 km/h a du laisser sa moto, son permis a été retenu et il est convoqué devant le tribunal
Ce motard contrôlé à 139 km/h a du laisser sa moto, son permis a été retenu et il est convoqué devant le tribunal © Radio France - Marie-Laurence Dalle

44 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Charente-Maritime depuis le début de l'année. Ce bilan, au 17 août 2018 est déjà bien plus élevé qu'en 2017, où 40 personnes étaient mortes. Il faut remonter à 2009 pour trouver autant de décès sur les routes du département à même époque. Depuis 10 ans, il n'y avait pas eu plus de 40 tués sur toute une année.
"Cette dégradation considérable des chiffres de la mortalité routière en Charente-Maritime est largement liée à une dégradation du comportement des usagers de la route" insiste Pierre-Emmanuel Portheret, le secrétaire général de la préfecture de Charente-Maritime.
Il s'est rendu ce vendredi matin sur un point de contrôle de la gendarmerie au lieu dit des "Trente vents" près de Saint Xandre dans l'agglomération de La Rochelle. "On a vu sur ce contrôle, il y a quelques minutes, un motard pris à 139 km/ sur une route limitée à 80. C'est intolérable, il met non seulement sa propre vie en danger, mais aussi celle des autres. La route est un lieu de partage, c'est un lieu d'échange. On doit faire attention à soit et à ceux qui viennent en face".

Les forces de l'ordre, mobilisées pour des contrôles tous les week-end sur les routes
Les forces de l'ordre, mobilisées pour des contrôles tous les week-end sur les routes © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La vitesse, infraction n°1 en Charente-Maritime

Les gendarmes ont constaté 27 infractions au code de la route ce vendredi 17 août au matin, sur le point de contrôle des "trente vents" près de Saint-Xandre dont une majorité (11) d'excès de vitesse. Le plus petit excès de vitesse était de 108 km/h, le plus grand de 143 Km/h précise le Chef d'Escadron de sécurité routière de Charente-Maritime. 3 permis de conduire ont été retenus : deux pour la vitesse, et un pour la conduite sous emprise de stupéfiants. D'autres infractions ont été constatées : 3 pour usage de téléphone portable au volant, 1 pour non port de la ceinture de sécurité. Toutes étaient le faits de Charentais-Martimes, et pas de touristes.
Sur une autre opération de contrôle, ce vendredi matin, les infractions liées au téléphone portable étaient plus nombreuses : 8 infractions ont été relevées par les gendarmes, sur l'Ile d'Oléron sur un total de 27 (9 concernent le non port des gants pour les motards).

Une situation à rebours de la tendance en France

Cette situation en Charente-Maritime est atypique : le nombre de morts ne cesse de baisser sur les routes de France (-5,5% en juillet). Pour le moment, elle est incompréhensible : "Nous étudierons en fin d'année précisément les causes de la mortalité" indique le secrétaire général de la préfecture. "_Nous en tirerons des conséquences_, peut être en termes d'aménagement routier, peut-être en terme de présence des forces de l'ordre sur les axes le plus accidentogènes" dit-il. Mais en tout état de cause, on ne peut pas incriminer l'état du réseau routier dans le département dit Pierre-Emmanuel Portheret "il a considérablement évolué ainsi que les dispositifs de sécurité dans les véhicules" même s'il y a toujours des investissements à faire ajoute-t-il.
Le sujet dit-il c'est vraiment un problème de comportement. A la vitesse, l'alcool, la fatigue, et aux stupéfiants (qui prennent une part de plus en plus importante) s'ajoutent des éléments distractifs en particulier le téléphone portable. "Lorsque vous suivez une voiture qui zigzague" indique le commandant de l'escadron de sécurité routière de La Rochelle, il est fort probable que son conducteur utilise des oreillettes ou un téléphone portable".

Pierre-Emmanuel Portheret, le secrétaire général de la préfecture de Charente-Maritime avec le Colonel Bruno Makary, commandant de groupement
Pierre-Emmanuel Portheret, le secrétaire général de la préfecture de Charente-Maritime avec le Colonel Bruno Makary, commandant de groupement - Nathalie Dornat (Préfecture 17)

Une opération bleue en préparation

Les contrôles se multiplient depuis le début de l'été sur les routes de Charente-Maritime. "Il n'y a pas de fatalité à la hausse de l'accidentalité dans le département" affirme le secrétaire général de la préfecture. "Nous lançons un appel à la responsabilité des automobilistes : roulez moins vite, respectez les limitations !". Et il annonce que le préfet de Charente-Maritime lancera une grande "opération bleue" d'ici la fin du mois d’août : une multiplication des points de contrôles le même jour dans tout le département avec policiers et gendarmes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess