Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une application de covoiturage pour désengorger la zone aéroportuaire de Blagnac

jeudi 4 octobre 2018 à 2:38 Par Raphaël Cann, France Bleu Occitanie

L'application de covoiturage Karos est déployée depuis une semaine dans 4 entreprises de la zone aéroportuaire de Blagnac. Dans le cadre du projet européen Commute, l'objectif de ce partenariat est de désengorger ce périmètre particulièrement embouteillé et pollué.

Les routes pour accéder à la zone aéroportuaire de Blagnac sont très embouteillées
Les routes pour accéder à la zone aéroportuaire de Blagnac sont très embouteillées © Maxppp - Tim Somerset

Toulouse, France

Depuis une semaine, les salariés de 4 entreprises de la zone aéroportuaire de Blagnac se voient proposer les services de Karos, une application de covoiturage qui existe depuis 2014. Il s'agit de l'Aéroport Toulouse-Blagnac, Airbus, Safran et ATR, des entreprises qui représentent 38 000 salariés dans ce périmètre.

L'objectif de ce partenariat: inciter les conducteurs à faire du covoiturage et désengorger les  routes. Moins d'embouteillages et moins de pollution. Pour cela, Karos a mis en place des contreparties: le conducteur est rémunéré 10 centimes par km avec un minimum d'1€50 par trajet et le passager bénéficie d'une assurance retour lui garantissant qu'un VTC viendra le chercher si aucun trajet n'est disponible.

Mais surtout, les entreprises de la zone aéroportuaire pourront proposer des avantages supplémentaires via l'application: places de parking réservée, prise en charge d'une partie du prix du trajet, jeux concours. 

Déjà 700 inscriptions

"L'algorithme va vous trouver des gens qui sont à moins de 10% de votre temps de trajet en détour si vous êtes conducteur et qui sont à moins de dix minutes à pieds si vous êtes passager",  explique Olivier Binet, le président de Karos. 

Mais encore faut-il que les salariés jouent le jeu. Une semaine après la mise en place de cette offre dans la zone aéroportuaire, 700 personnes se sont déjà inscrites soit 150 trajets par jour. Pour Olivier Binet: "On est dans une approche flexible, on a du choix. On peut très bien covoiturer avec une personne le matin et une autre le soir".

Cette initiative est l'un des volets du projet Commute, financé par l'Union Européenne à hauteur de 5 millions d'euros. Porté par Toulouse Métropole, Airbus, l'aéroport Toulouse-Blagnac, ATR et Safran, ce projet vise notamment à réduire le nombre de voitures sur les routes.

Le déploiement de Karos sera étudié pendant 3 ans pour mesurer son impact sur le trafic et la qualité de l'air.