Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une autoroute sans barrière de péage entre Paris et Caen en 2021 ?

vendredi 28 septembre 2018 à 18:37 Par Delphine Garnault, France Bleu Paris, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

La société d'autoroute, la SANEF, étudie la possibilité de supprimer les barrières de péage entre Paris et Caen pour les remplacer par des portiques électroniques. Les automobilistes paieraient à distance.

L'idée serait de remplacer les 5 péages par des portiques électroniques.
L'idée serait de remplacer les 5 péages par des portiques électroniques. © Maxppp - Maxime Jegat

Normandie, France

Et s'il n'y avait plus de barrière de péage entre Paris et Caen ? Ce n'est pas totalement utopique. La société des autoroutes SANEF étudie ce projet et l'a soumis au ministère des Transports.  L'entreprise l'a présenté aux députés normands en début de semaine.  L'idée serait de remplacer les barrières de péages actuelles par des portiques électroniques qui vous permettraient de payer à distance ou dans des commerces relais. 

Un gain de temps et des avantages écologiques selon la SANEF

Christine Allard directrice des relations institutionnelles à la SANEF explique qu'il y a des avantages "on va gagner du temps. Fini les congestions du matin ou du soir à l'entrée des grandes villes en semaine ou le week end autour de Paris pour partir en Normandie. Comme il n'y a plus d'embouteillage, on fait des économies de carburants et on émet moins de CO2 dans l'atmosphère".  

Un axe complet serait une première en France

Ce serait la première fois qu'un axe entier serait équipé de ce système de freeflow explique la SANEF. Ca existe au Portugal ou encore à Dublin où la Sanef exploite ce principe sur le périphérique ou encore près de Londres. "Il y a une expérimentation sur Metz qui va débuter en janvier mais cela ne concerne qu'une bretelle d'autoroute où il y a un fort trafic domicile travail. Le projet normand c'est un axe complet et c'est la première fois" précise Christine Allard. Le gouvernement pourrait prendre une décision au début de l'année 2019 , le système pourrait être opérationnel en 2021.