Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Transports

Une décision importante pour l'avenir de l'aérodrome d'Auxerre est attendue ce mois-ci dans l’Yonne

mardi 12 mars 2019 à 4:56 Par France Bleu Auxerre, France Bleu Auxerre

Depuis un an, l'infrastructure d'Auxerre-Branches (Yonne) est sous le coup d'une restriction de circulation mise en place par la direction générale de l'aviation civile pour des raisons de sécurité. La faute aux arbres trop hauts dans l'axe et en bordure de la piste.

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp -

Branches, France

Les avions de plus de trente places ont besoin de plus de 1200 mètres pour décoller de la piste et avec ces obstacles cela n’est plus possible. Conséquence, le trafic a fortement baissé avec 217 décollages et atterrissages en 2018. Un chiffre en baisse de 24% par rapport à l'année précédente. 

La fréquentation de l'aérodrome d'Auxerre Branches en baisse de 24% l'an dernier

La solution serait de couper les arbres mais des propriétaires ne sont pas d’accord. Selon Cyril Godeaux, porte-parole de la société Edeïs qui gère l'aérodrome. « Les arbres trop haut appartiennent à de nombreux propriétaires privés ainsi qu’à plusieurs communes. Depuis un an des discussions sont en cours pour voir avec chacun comment on peut éliminer ces obstacles. Certains ont déjà fait des travaux, d’autres pas. Nous devons faire un point sur ce dossier avant la fin du mois avec la direction de l’aviation civile et voir ce qu’il reste à faire pour lever la restriction » poursuit Cyril Godeaux.

"L'objectif est de trouver un compromis  pour assurer la poursuite de l'activité de cet aérodrome" - Cyril Godeaux, gérant du site

L’objectif  est de trouver un compromis et de trouver, pourquoi pas une dérogation sur quelques dizaines de mètres supplémentaires pour la longueur de piste disponible pour que l'aérodrome puisse à nouveau fonctionner correctement. Car il faut que l'aéroport se maintienne. C'est une nécessité économique selon le porte-parole de la société Edeïs. 

« Cet aérodrome est une véritable porte d’entrée dans le département  pour les acteurs économiques, les chefs d’entreprises, les décideurs. C’est aussi un soutien à l’économie du vin. Il y a beaucoup de clients internationaux qui peuvent venir pour le Chablis et donc l’aéroport d’Auxerre est un vrai atout. Il y a aussi à Auxerre un certain nombre de sous-traitants pour l’aéronautique pour qui cet équipement est aussi important» insiste Cyril Godeaux.

Avant cette échéance, Edéis et le syndicat mixte devraient organiser une réunion publique pour expliquer leur démarche aux habitants des différentes communes concernées.

Noter que cette restriction existait déjà depuis 2014 mais ne concernaient que les vols de nuits ou par mauvais temps. Elle a été généralisée en février 2018.